Edito : Starbucks n’est pas le bienvenu

Edito : Starbucks n’est pas le bienvenu

454
PARTAGER
starbucks coffee

C’est l’effervescence sur la place Wilson en ce mercredi 18 mai. Dès 6h30, une file d’attente s’est formée sans cesser de s’agrandir. À 7 heures, 300 mètres de queue se déployaient déjà jusqu’au boulevard Carnot. Mais que se passe t-il ? Est ce la sortie d’un nouveau chef d’œuvre cinématographique ? Un concert tant attendu d’une vedette internationale ?

Que nenni, après un suspens exaltant entretenu par les médias locaux, ces personnes ont marqué d’une pierre blanche ce jour d’inauguration du nouveau Starbucks à Toulouse.

Face aux nouveaux cafés sauce américaine et aux viennoiseries pré-fabriquées, les bistrots des vieux quartiers, les commerçants installés depuis parfois des générations se retrouvent lésés par cette enseigne anationale, aux produits bas de gamme et aux prix démesurés.

Jean Luc Moudenc, maire de Toulouse, s’est empressé de participer à l’inauguration, tôt ce matin en souhaitant la bienvenue à l’enseigne sur les réseaux sociaux et en se rendant sur place. Certains gérants de brasseries toulousaines disent « l’attendre encore ».

Mais qui sont ces jeunes et moins jeunes prêts à attendre plusieurs heures pour une tasse de marque au coût bien supérieur à celle du voisin ? À Strasbourg, Paris, la même image pour le même événement. Des clients baignés depuis leur plus tendre enfance dans le monde doré du capitalisme international. Amateurs de gadgets futiles pour le simple bonheur éphémère, prêts à subir toutes les conséquences de leurs actes sans jamais les assumer. D’un simple petit déjeuner dans une enseigne sans saveur, ni identité, c’est tout le commerce des cafés toulousains jusqu’ici préservés tant bien que mal qui est menacé de disparaître. Si aujourd’hui certains tentent encore de consommer chez les locaux, la conjoncture nous amènera à déjeuner le matin au Mc-Café ou Starbucks.

Pour ne pas succomber à la tentation des enseignes anationales, et puisque les toulousains ne peuvent compter sur les médias locaux traditionnels pour découvrir les bonnes adresses typiques bon marché, Infos Toulouse vous fera découvrir ces endroits parfois discrets, souvent historiques, assurément de bonne qualité.

Nous ne ne souhaiterons pas la bienvenue à Starbucks !