Accusée de projeter un attentat, une toulousaine arrêtée en Turquie

Accusée de projeter un attentat, une toulousaine arrêtée en Turquie

374
PARTAGER

ebrutElle s’appelle Ebru Firat, elle est étudiante à Toulouse originaire du Kurdistan et a été arrêté le 8 septembre à l’aéroport d’Istanbul, accusée par les autorités locales de préparer un attentat suicide dans la ville Turque.

Arrêtée à sa descente de l’avion en provenance de Diyarbakir (ville du sud-est de la Turquie, à majorité kurde) alors qu’elle tentait de regagner Toulouse. « Elle avait vu ses parents au Kurdistan, explique Maître Agnès Casero, avocate de l’étudiante, et là elle devait rentrer à Toulouse où elle avait d’ailleurs une convocation chez Pôle Emploi« .

De nationalité franco-turque, elle étudiait la médecine à l’université Paul Sabatier jusqu’à ce qu’elle rejoigne le Kurdistan syrien en 2015 dans le but d’affronter l’Etat Islamique aux côtés des kurdes. Elle apparaît d’ailleurs dans un reportage de France 2 sur les français engagés dans la bataille contre les islamistes dans la région.

Elle est incarcérée depuis maintenant une semaine. Selon son avocate « elle a pu rencontrer un avocat sur place, chose assez rare« . De son côté l’Etat turc soupçonne la jeune femme de 25 ans d’être membre du PKK, parti travailleurs du Kurdistan, considéré comme une organisation terroriste par le gouvernement turc.

Ses proches appellent désormais à une mobilisation des services diplomatiques français pour lever les doutes sur les intention d’Ebru malgré un contexte rendu difficile par les récents attentats et la tentative de coup d’Etat avortée.