Conseil municipal agité hier à Tournefeuille.

Conseil municipal agité hier à Tournefeuille.

751
PARTAGER

La fin du conseil municipal de Tournefeuille a été marquée par l’intervention de l’élue Front National, Michèle Pellizzon présentant ainsi pour la première dans le département la mention « Ma commune sans migrant ».

A l’initiative de Steeve Briois, maire Front National d’Hénin-Beaumont qui a lancé cette charte début septembre, (voir notre article sur la venue de Steeve Briois à Toulouse) cette mention est ouverte à toutes les mairies dès lors qu’elles  en respectent la charte. Les communes concernées s’engageant, entre autre, à :

  • Refuser d’accueillir des migrants suite à l’accord européen de relocalisation.
  • Refuser d’accueillir des migrants suite au démantèlement de la « jungle de Calais ».
  • S’opposer par tous les moyens légaux à l’installation de CAO ou de CADA.
  • Utiliser tous les moyens légaux pour obtenir l’évacuation des camps sauvages de migrants.

C’est donc à l’issue du déroulement de l’ordre du jour que l’élue d’opposition a énuméré les articles avant d’être interrompu par le maire Dominique Fouchier pour qui ce débat était « ignoble ». Précisant que Tournefeuille avait « un devoir d’accueil et de solidarité », le premier magistrat a « jugé que la question n’avait pas lieu d’être ». Michèle Pellizzon qualifiant cette réaction de “déni de démocratie”.

Une élue LR  s’est ensuite indignée de « n’avoir pas reçu cette mention au préalable et être mise devant le fait accompli ». En effet, cette question déposée vendredi matin n’a pas été transmise par la mairie aux autres conseillers alors que le délai légal avait été respecté. L’élue des Républicains s’est ainsi alignée sur la position de Dominique Fouchier.

La vidéo du conseil municipal ici :

video

 

Dans un communiqué de presse mis en ligne ce matin, l’élue FN/RBM dénonce « L’opposition molle des pseudos « Républicains » qui a quant à elle suivie idéologiquement la gauche immigrationniste, trahissant ainsi ses propres électeurs, très majoritairement opposés à l’immigration massive qui touche notre pays ».