Magyd Cherfi forcé de s’excuser auprès de jeunes des Izards

Magyd Cherfi forcé de s’excuser auprès de jeunes des Izards

470
PARTAGER

Après une interview sur I-Télé pour présenter son dernier livre « Ma part de Gaulois« , Magyd Cherfi, chanteur du groupe Zebda et originaire de Toulouse, était interrogé sur son quartier d’enfance, les Izards. La réponse n’a pas été du goût du président du club du quartier, Frédéric Mercadal qui a organisé un face à face avec des jeunes pour forcer le chanteur à s’excuser.

Évoquant son enfance dans le quartier nord-toulousain, Magyd Cherfi parle des pressions subit dans sa jeunesse, alors qu’il s’intéressait à la littérature française. « N’ayant pas adopté leurs codes, je me faisais insulté de sale français, on disait que j’avais trahi, que j’étais dans le camp ennemi ».  Des mots utilisés encore vingt ans plus tard dans ces quartiers qui ont vu grandir la famille Merah et une ribambelle d’islamistes.

A la sortie d’une séance de dédicace, Frédéric Mercadal, ancien entraîneur et employeur du terroriste toulousain, accompagné de plusieurs jeunes de son club l’attendent sur le trottoir afin de lui demander des comptes. Entouré, le ton monte et l’ex chanteur du groupe Zebda doit s’excuser et renier une partie de ses propos sous la pression. Pour compléter le spectacle, une banderole est déployée où il est mentionné : « Les Izards c’est aussi la République ».