Le FN 82 empêche la mairie de Montauban de donner un terrain...

Le FN 82 empêche la mairie de Montauban de donner un terrain à la mosquée

7937
PARTAGER
C’est une victoire pour le Front National. Mené par leur avocat Me Patrice Charles, le tribunal administratif de Toulouse a donné raison au parti de Marine Le Pen en annulant le projet de déménagement de la mosquée de Montauban.La Maire, issue du parti des Républicains avait conclu un accord avec l’association « culturelle » Es-Salem pour échanger les terrains sans contrepartie, de l’avenue Chamier (emplacement actuelle du lieu de culte) au chemin de Matras. Dénoncé comme une subvention déguisée par les élus municipaux de la ville, le tribunal a confirmé les indications du rapporteur du 17 novembre dernier.

De gauche à droite : Sandrine Perez, Me Patrice Charles, Thierry Viallon, Romain Lopez devant le Tribunal administratif de Toulouse, le 17 novembre dernier.
De gauche à droite : Sandrine Perez, Me Patrice Charles, Thierry Viallon, Romain Lopez devant le Tribunal administratif de Toulouse, le 17 novembre dernier.

En effet, en novembre dernier, le rapporteur demandait l’annulation de la délibération votée à l’initiative de la maire Brigitte Barèges en septembre 2015, devant céder à la commune une parcelle dont elle est propriétaire et sur laquelle est déjà bâtie une mosquée, en échange d’une parcelle plus grande appartenant à la mairie, afin d’y construire une mosquée plus importante. Une valeur surestimée de 18 400 euros. Alors que les élus de Gauche, avec à leur tête Valérie Rabault, député et rapporteur du budget nationale, ont voté avec la majorité de Droite cette échange sans soulte. Seul les deux conseillers municipaux Front National, Thierry Viallon et Marie-Dominique Bagur s’y étaient opposés, allant jusqu’à porter le dossier en justice.

Cependant, le tribunal a ajouté que la commune et l’association islamique « pourront convenir d’un nouvel échange de parcelles conforme aux dispositions de la loi« .