L’extrême gauche s’en prend aux partisans d’Emmanuel Macron

L’extrême gauche s’en prend aux partisans d’Emmanuel Macron

398
PARTAGER

Le pluralisme démocratique n’est pas un principe que l’Université du Mirail peut se vanter d’appliquer. Avec la mainmise des groupuscules d’extrême gauche qui ont fait de la faculté leur bastion, nul ne peut se présenter sans connaître les risques de violence qui se présente à lui. La droite en a déjà fait les frais, les partisans d’Emmanuel Macron l’ont, eux, appris à leur dépends.

Ce jeudi matin, deux jeunes membres du mouvement En Marche !, âgés de 18 et 20 ans ont été agressés, selon eux, par trois personnes, se réclamant d’un syndicat étudiant d’extrême gauche. Alors qu’ils distribuaient des tracts pour leur candidat, les trois individus les ont accosté avant de les pousser physiquement jusque dans la station de métro. En sous-nombre, les militants ont dû quitter les lieux.

Le référent départemental d’En Marche !, Mickael Nogal « demande aux organisations représentatives étudiantes de condamner de tels agissements ».

Une plainte a été déposée à l’Hôtel de Police, bien qu’aucun des militants n’ait été blessé.