Au nom d’Allah, un sénégalais perturbe une audience au tribunal

Au nom d’Allah, un sénégalais perturbe une audience au tribunal

419
PARTAGER

Le Tribunal d’instance de Toulouse, situé avenue Camille Pujol a connu une matinée agitée, ce vendredi. Convoqué, comme 60 autres personnes, un sénégalais a demandé à la présidente de passer devant les autres. Son argument : il devait se rendre à la mosquée pour prier et rien n’était plus important que ce rendez-vous. « La présidente a logiquement refusé sa requête. Le ton est rapidement monté » témoigne une personne présente dans la salle.

L’homme s’en est alors pris à l’assemblée quand deux témoins ont tenté de calmer l’agitateur. « Il y avait un homme d’une soixantaine d’années qui essayait de calmer le jeu. J’ai vu le moment où il allait être frappé », raconte une témoin à La Dépêche du Midi. Le service de sécurité du tribunal a dû intervenir longuement pour éteindre la colère de l’homme.

Il a finalement terminé dans un véhicule de police, appelé pour placer cette personne de 26 ans en garde à vue pour « port d’arme prohibé et outrages », raconte la témoin. En effet, plus tôt déjà, l’individu s’était présenté à l’entrée du tribunal avec un couteau qu’il a dû laisser à l’entrée, lors du contrôle de sécurité.

D’après le procureur, l’homme aurait « fait référence à Allah lors des menaces proférés mais l’enquête qui est actuellement menée par les policiers du quart judiciaire devra le confirmer »