Attaque islamiste à Montauban, 5 ans après Mérah

Attaque islamiste à Montauban, 5 ans après Mérah

733
PARTAGER

Ce dimanche à Montauban, un homme d’une trentaine d’année a obligé la police à intervenir, alors qu’il poignardait une passante et agressait un couple, sous le cri « d’Allah Akbar, on va tous vous tuer ». L’individu a été neutralisé par un tir. Seule la femme poignardée a été transportée à l’hôpital, blessée à l’omoplate. 

C’est un scénario que les Montalbanais et les Toulousains redoutent de voir se reproduire, à l’approche du cinquième anniversaire des tueries de Mohammed Merah. Hier, un homme âgé de 32 ans a poignardé une passante, faubourg Lacapelle, alors qu’il était pris en chasse par la police municipale de Montauban après un rodéo sur le périphérique de la ville. Il roulait à plus de 120 km/h, au lieu des 90 autorisés, dans une Golf, immatriculée dans la Haute-Garonne. Devant son refus d’obtempérer la municipale a appelé la police nationale en renfort.

La victime du Faubourg Lacapelle a été blessée à l’omoplate et évacuée à l’hôpital de Montauban. Ses jours ne sont pas en danger. Après ce premier acte, il a continué sa course à pied, agressant un couple, cette fois sans parvenir à les blesser. Seul le tir d’un policier a pu neutraliser l’assaillant en le blessant à l’abdomen et aux jambes. Il serait originaire de Saint-Denis de la Réunion et habite Montauban. Selon La Dépêche, il souffrirait de problèmes psychologiques. La police judiciaire de Toulouse a été saisie de l’enquête, ouverte pour tentative de meurtre.

Interrogée sur I Télé, la maire LR de Montauban Brigitte Bareges a évoqué « des insultes habituelles, tel Allah Akbar« . Des revendications à prendre au sérieux, puisque selon le site islamisation.fr des militants de l’Etat Islamique « partagent en boucle » l’attaque commise sur l’application Télégram.

Dans un communiqué publié sur le site du Front National 76, Guillaume Pennelle dénonce le terme de « déséquilibré » relayé par les autorités, alors que les revendications caractérisées « démontre qu’il s’agit d’une attaque islamiste ». Il réaffirme sa volonté de voir « tous les policiers municipaux armés et formés aux tirs alors que le terrorisme islamique et les agressions de racailles se multiplient en France« .