« Ô Toulouse ! » Claude Nougaro nous quittait en 2004

« Ô Toulouse ! » Claude Nougaro nous quittait en 2004

401
PARTAGER
© JEAN-CLAUDE DELMAS / AFP

Né le 9 septembre 1929 au Boulevard d’Arcole, à Toulouse, fils du premier baryton de l’Opéra de Paris et d’une musicienne, premier prix de piano au conservatoire, Claude Nougaro, le chantre de la cité palladienne meurt le 4 mars 2004 à Paris. Son souvenir habite encore et toujours les rues, le toit du Capitole et les esprits des Toulousains.

Pour célébrer le 85ème anniversaire de sa naissance, le 9 septembre 2014, une splendide statue de bronze, œuvre de l’artiste Sébastien Langloys, a été inaugurée devant des centaines de Toulousains.

Aujourd’hui, voici déjà treize années que cette personnalité hors du commun nous a quittés. Nous gardons en mémoire ses textes écrits pour Edith Piaf, Jacqueline François, Marcel Amont ; sa consécration avec la très connue Cécile, ma fille ; ses inspirations de jazz … La transcendance de sa voix aux accents du sud est descendue des toits du Capitole, où Claude Nougaro y a interprété Nougayork, en 1987.

Le 4 mars 2004, Claude Nougaro décède à Paris, emporté par un cancer du pancréas, nous laissant une œuvre immense, petite partie du patrimoine toulousain.

Nul n’a pu chanter aussi bien notre ville.

Premier passage télévisé de Claude Nougaro, en 1957 :

Le Conseil Départemental de Haute-Garonne lui a rendu hommage, via Twitter :