Incendie dans le plus grand squat de Toulouse

Incendie dans le plus grand squat de Toulouse

327
PARTAGER

Dans le quartier des Arènes, le squat accueillant plusieurs centaines de clandestins a pris feu. Plus de 200 personnes ont dû être évacuées tandis que 40 pompiers maîtrisaient l’incendie. Les autorités publiques doivent désormais prendre les mesures nécessaires avant que n’advienne un drame humain. 

Ce qui devait arriver est arrivé. Un incendie s’est déclaré dans le plus grand squat de Toulouse, occupé par plus de 400 personnes, principalement des étrangers. Plus de 200 personnes qui étaient sur les lieux ont été évacuées par les pompiers.

A l’origine du sinistre, un feu de cuisine qui s’est déclaré aux alentours de 14 heures a été maîtrisé par une quarantaine de pompiers du département. Certains occupants ont échappé aux flammes en sautant par les fenêtres. Quelques personnes ont été transportées à l’hôpital après avoir été incommodées par la fumée. Aucun blessé grave n’est à déclarer.

Cela fait plusieurs mois que les autorités publiques ont été alertées sur cette situation plus que préoccupante. Les 400 personnes squattant illégalement ce bâtiment, au fond de l’impasse des Arènes sont pour la plupart des clandestins venus du Maroc, d’Afghanistan, de Bulgarie… Au vu des infrastructures plus que vétustes, le drame était devenu inévitable, surtout depuis que la population a doublé sur les lieux depuis un an. Heureusement, le drame humain a été évité, mais jusqu’à quand ? Cet incident doit permettre aux autorités locales de prendre des décisions nécessaires afin d’évacuer le squat. En décembre, le RAID est intervenu après des tirs répétés d’armes à feu.