Trois candidates aux législatives défileront contre la venue de Gilbert Collard

Trois candidates aux législatives défileront contre la venue de Gilbert Collard

711
PARTAGER

Elles sont candidates sous l’étiquette du Parti Socialiste, de la France Insoumise et du Parti Communiste. Elles s’affrontent sur la cinquième circonscription de la Haute-Garonne en vue d’une investiture au Palais Bourbon. Elles se recouvrent les affiches l’une sur l’autre, débattent régulièrement de leurs divergences, mais jeudi elles défileront ensemble contre la venue de Gilbert Collard (député FN) à 20 heures à Saint-Alban.

Sylvie Espagnolle-Labrune (France Insoumise), Sandrine Floureusses (Parti Socialiste) et Monique Marconis (Parti Communiste Français) battront le pavé ce jeudi contre la tenue du meeting de soutien à Marine Le Pen, animé par Gilbert Collard, député du Rassemblement Bleu Marine et Julien Leonardelli, lui-même candidat sur la cinquième circonscription de Haute-Garonne.

« Nous ne laisserons pas les idées d’extrême droite se propager dans notre circonscription » lance le communiqué cosigné par les trois représentantes de la gauche. Elles appellent à « accueillir comme il se doit ces porteurs de messages haineux qui agitent en permanence la peur et le rejet de l’autre » à 19 heures, devant la salle des fêtes de la commune où se tiendra la réunion publique du célèbre avocat. « Comme d’habitude, la gauche, en grande démocrate qu’elle est, respecte les différences d’opinions ! C’est ridicule et pathétique. Nous donnons sens à leur vie » répond Julien Leonardelli, secrétaire départemental du Front National.

Une des seules circonscription favorable au FN

S’élançant du nord de Toulouse jusqu’aux frontières du Tarn-et-Garonne, cette circonscription regroupe à la fois Villemur-sur-Tarn, Fronton, Grenade et Saint-Alban. Et le parti de Marine Le Pen mise tout sur ce territoire rural, touché par la fermeture de l’usine Molex en 2009. Après avoir organisé un rassemblement contre l’arrivée de migrants en octobre dernier, s’en prenant au Préfet et au Maire de Villemur-sur-Tarn, Jean Marc Dumoulin (UDI), c’est donc le patron en personne qui se présentera pour la première fois lors d’élections législatives. En 2012, Guy Jovelin, alors candidat patriote avait recueilli 16,52% des voix. Mais depuis, le Front National a progressé et a obtenu un score honorable lors des dernières élections départementales, se qualifiant pour le second tour.