Marine Le Pen à Perpignan le 15 avril

Marine Le Pen à Perpignan le 15 avril

977
PARTAGER
France 3 LR.

Après nos révélations sur l’annulation du meeting de Marine Le Pen à Toulouse, l’information a été confirmé par Julien Leonardelli : la candidate donnera un grand  meeting régional  à Perpignan, le 15 avril prochain. Initialement prévu au Zénith de Casselardit, le Roussillon s’est imposé, délaissé par les principaux candidats durant la campagne. 

Ayant déjà fait une réunion publique dans le Gers et l’Aveyron, Marine Le Pen ne souhaitait pas terminer la campagne sans une touche Catalane. La ville de Louis Aliot a donc été retenue par son équipe de campagne pour conclure sa tournée provinciale.

Fief secondaire de la patronne du FN, où ses électeurs ont régulièrement l’occasion de la croiser dans les rues lors de la période estivale, sa proximité affective avec cette région est bien connue. À tel point que le Front National opère ses meilleurs scores, Louis Aliot recueillant plus de 44% au second tour des dernières élections municipales.

Lors des derniers scrutins locaux, le Rassemblement Bleu Marine était arrivé en tête à chaque reprise dans le département des Pyrénées-Orientales. C’est donc un contexte plus favorable qui accueillera les sympathisants frontistes du sud-ouest, puisque contrairement à Toulouse, aucune manifestation violente de l’extrême gauche n’est à prévoir.

Pour les déçus de la partie nord-est de la région, Marine Le Pen sera au Zénith de Bordeaux le 2 avril prochain. Pour la Haut-Garonne, la candidate effectuera un déplacement thématique la semaine prochaine, dans le département. Ni le thème, ni la date précise n’a pour le moment été communiqué par son équipe, mais aucune réunion publique n’est à prévoir à l’agenda.

Une région où Marine Le Pen s’implante

Publié il y a dix jours seulement, le sondage de France 3 Occitanie annonce des scores très élevés pour Marine Le Pen dans la région, plus encore qu’au niveau national. Créditée de 29% dès le premier tour, devant Emmanuel Macron (24%), François Fillon (15%), Benoît Hamon (13,5%) et Jean-Luc Mélenchon (11,5%), la candidate voit l’écart se resserrer en cas d’un hypothétique second tour : Macron-Le Pen. Même si dans ce cas, les électeurs de l’Occitanie se tourneraient vers l’ancien Ministre de François Hollande, il n’obtiendrait que 56% des voix (contre 44% pour Le Pen). Un resserrement plus significatif qu’à l’échelle nationale, les scores se jouant plutôt autour de 61-39%.

© France 3

© France 3Sources : France 3