le 10 avril 1814 : bataille de Toulouse

le 10 avril 1814 : bataille de Toulouse

374
PARTAGER

Le Maréchal Jean-de-Dieu Soult, en pleine retraite d’Espagne, arrive à Toulouse avec sur ses talons les Anglo-Hispano-Portugais dirigés par le duc de Wellington.

Soult commence alors à organiser la défense de la ville, sans recevoir d’appui de la population. Sans aucun lien avec Paris, il ignore malheureusement que les alliés sont sur le point d’y entrer.

Le 10 avril, lorsque Wellington arrive, l’anglais contourne la cité après avoir franchi la Garonne, et pénètre dans la ville. 300 soldats français appuyés par 5 canons vont les repousser plusieurs fois. Wellington contourne alors les positions française et le Maréchal Soult doit abandonner Toulouse le 11 avril.

Le lendemain de cette défaite française, Wellington fait son entrée dans la Ville Rose, sous les acclamations des royalistes.

Le Salon Beige.

Une reconstitution au pied de la colonne de Jolimont

Ce dimanche, une cérémonie de commémoration s’est déroulée au pied de la Colonne de Jolimont, érigée en souvenir des nombreux soldats tombés inutilement pour l’Empereur. Organisée par France Bonapartiste, un dépôt de gerbe et une reconstitution de la bataille a eu lieu en compagnie des autorités civiles et militaires.

D’où vient la colonne de Jolimont ?

Bâtie par Urbain Vitry en 1835, il s’agit plutôt d’un obélisque commémorant cette fameuse bataille de 1814, défaite napoléonienne, la ville de Toulouse ayant été perdue.