Le candidat anti-France Philippe Poutou en meeting ce soir à Toulouse

Le candidat anti-France Philippe Poutou en meeting ce soir à Toulouse

1023
PARTAGER
Second candidat Trotskiste avec Nathalie Arthaud, Philippe Poutou se distingue dans l'anti-France qui l'anime.

Sorti de l’ombre depuis son clip de campagne parodiant Laurent Ruquier et son émission « On n’est pas couché », et après son intervention contre François Fillon et Marine Le Pen lors du débat sur BFM TV, Philippe Poutou a depuis exprimé régulièrement sa haine de la France, préférant attaquer les symbole de la Nation plutôt que de défendre l’intérêt des ouvriers. 

Suppression du défilé du 14 juillet, honorant chaque année nos militaires, transformation du Palais de l’Elysée en « musée du pouvoir à l’ancienne », désarmement de la police… Tout un programme fait pour séduire les plus trotskistes que notre pays compte…sur les doigts d’une main.

Antimilitariste, anti-police, anti-frontière, anticapitaliste Philippe Poutou se distingue par son image modeste pour diffuser son message anti-France lors du temps de parole qui lui est accordé à chaque élection. C’est là le rôle d’un trotskiste. Evidemment son ambition d’arriver au pouvoir restera vaine cette année encore, mais les thèmes et les sujets qu’il exprime envahis le discours public afin de détourner la colère d’une partie des ouvriers, se tournant massivement vers Marine Le Pen. Supplétif de la gauche gouvernementale, il s’attaque essentiellement aux candidats de droite et surtout au Front National, laissant Emmanuel Macron sans contradiction quand il exprime sa volonté de voir une France encore plus libéralisée et soumise à la grande finance.

Inquiet de voir des drapeaux tricolores fleurir les meetings de Jean-Luc Mélenchon, il définit le drapeau de la France à sa manière, notamment après les attentats de novembre 2015, lorsque François Hollande demandait aux Français de pavoiser leurs fenêtres et balcons : « Notre drapeau ça reste le rouge, celui de la révolte contre le capitalisme, contre les guerres, contre les nationalismes, contre les racismes, contre les fascismes qu’ils soient religieux ou pas ».

Philippe Poutou en meeting ce soir à Toulouse

Annoncé par de nombreux autocollants et affiches, Philippe Poutou tiendra un meeting à Toulouse ce mardi soir à 18 heures, salle Jean-Mermoz. Un meeting sous haute surveillance, à l’heure où les meetings sont la proie des islamistes. En effet, un nouveau coup de filet antiterroriste a eu lieu ce matin à Marseille, les policiers ont interpellé 2 individus soupçonnés de projeter un attentat contre une réunion de François Fillon.

Dans le même temps, Benoît Hamon compte sur 8 000 à 9 000 personnes pour l’applaudir au Zénith de Toulouse à 18 heures. Plus de quarante bus sont attendus et Pierre Cohen, ancien maire de la ville rose sera à ses côtés pour espérer redonner un nouveau souffle à une campagne jusqu’à présent catastrophique.