La charte des mariages dès à présent appliquée à Toulouse

La charte des mariages dès à présent appliquée à Toulouse

182
PARTAGER
Après la chasse aux faux-mariage, la mairie fera désormais signer aux époux une charte de bonne conduite avant la cérémonie.

Suite à de trop nombreux incivilités et de débordements en marge de mariages, la municipalité de Toulouse a mis en place une charte des mariages qui devra être signée par les deux époux. De quoi permettre aux Toulousains des samedi après-midi plus calmes aux abords du Capitole. 

On les aperçoit régulièrement le samedi après-midi, des voitures roulant à vive allure au milieu de flâneurs, drapeaux étrangers au vent et musique orientale à fort décibels. Dorénavant, les cérémonies de mariage pourront être reportées à une heure ou une date ultérieure en cas de renouvellement de ces débordements.

Elle est entrée en vigueur vendredi dernier, sous forme d’un contrat que les deux fiancés doivent signer et inclure dans le dossier de préparation de mariage. Drapeaux étrangers, banderoles, jet de riz, de pétales de rose seront désormais proscrit. Seuls les jets de riz et de pétales seront autorisés si les mariés assurent un nettoyage immédiat. La mairie souhaite enfin voir des cérémonies « en harmonie avec les règles républicaines et dans le respect de la tranquillité publique ».

Ce que contient la charte des mariages :

  • Le stationnement des véhicules du cortège est interdit sur la place du Capitole.
  • En cas de retard des mariés, de leurs témoins ou de leurs parents, le mariage pourra être décalé dans la journée ou reporté à une date ultérieure.
  • Un problème de comportement de tout ou partie du cortège justifiera également le recours à de telles dispositions.
  • Toutes les manifestations sonores sont interdites à l’intérieur de l’Hôtel de Ville, en particulier lorsque les cortèges des mariages sont accompagnés de musiciens.
  • Le jet de confettis, pétales ou riz est interdit dans l’enceinte de l’Hôtel de Ville, sauf à ce que les organisateurs en assurent le ramassage ultérieurement.
  • Le déploiement de drapeaux et de banderoles est interdit dans la salle des Illustres comme dans l’Hôtel de Ville et ses abords.
  • Les futurs époux sont invités à choisir des témoins comprenant la langue française. À défaut, l’assistance d’un interprète assermenté, à leur frais « est plus que recommandée ».

Lire aussi : Mariage extra-européens : incivilités et sauvageries au coeur de la ville.

Même si Jean-Luc Moudenc confie que seule une « minorité » de mariages donnent lieu à des abus, ils « proviennent essentiellement de certaines minorités », selon une riveraine du quartier, témoin régulièrement de ces incivilités.

L’élu écologiste, Antoine Maurice s’interroge pour sa part : « pourquoi donner une telle importance à cette charte, en convoquant une conférence de presse, pour quelques cas isolés de dérapage ?(…) Quelle ville veut-on ? Le mariage est festif, c’est un moment de joie. Il y a là une exploitation politicienne pour stigmatiser certains mariages ! ».