Les policiers Toulousains rassemblés en hommage à Xavier Jugelé

Les policiers Toulousains rassemblés en hommage à Xavier Jugelé

223
PARTAGER
Photo d'archive

C’est un rendez-vous dont les policiers toulousains préféreraient se passer. Un mois seulement après leur dernier rassemblement , c’est de nouveau au pied du monument aux morts de François Verdier qu’ils se sont réunis ce vendredi 21 Avril 2017 en hommage à Xavier Jugelé, le policier assassiné par l’islamiste Karim Cheurfi sur les Champs-Elysées à Paris. 

C’est en honneur à Xavier Jugelé, ce policier de 37 ans abattu de deux balles dans la tête sur les Champs-Elysées ce 20 Avril et à ses deux collègues blessés que des représentants de toutes les sections de la Police toulousaine ont décidés de se regrouper ce soir. Ils étaient plusieurs dizaines, réunis devant une gerbe de fleurs et chantant « La Marseillaise ». Même si l’esprit de camaraderie et les accolades étaient présents, la tension n’en était pas moins palpable…

Il faut dire qu’un énorme ras-le-bol se fait ressentir au sein de la Police; ras-le-bol représenté par une vision toujours plus négative de la part de la population, par des réformes de plus en plus restrictives… et par des politiciens effacés si ce n’est inefficaces. Christophe, 44 ans fulmine : « Jusqu’où cela va-t-il aller avant que les gens et les politiques prennent conscience ? De quoi ont-ils besoin pour que s’opère un déclic ?« . De lui-même, il avoue d’ailleurs que cette nouvelle attaque l’a poussé à changer son vote Dimanche prochain. Le discours de la Gauche et de l’Extrême-Gauche n’a d’autre vocation que de museler un peu plus les policiers, de réduire encore leur champ d’actions. Philippe Poutou, droit dans ses bottes, a d’ailleurs réagi à cette tuerie sur l’Emission Politique en déclarant: « si les policiers n’étaient pas armés, ils n’auraient peut-être pas été visés« . « Il y a de quoi devenir fou » lance Christophe en secouant la tête, résigné et énervé. Il n’y a plus qu’à espérer que les réclamations des forces de l’ordre exprimés partout en France soient entendues et comprises afin d’éviter de nouveaux hommages de ce genre…