Plus de 6 000 personnes pour le défilé du 1er mai à...

Plus de 6 000 personnes pour le défilé du 1er mai à Toulouse

181
PARTAGER

À l’appel de différents syndicats comme la CGT 31, FSU ou encore Solidaires, plus de 6 000 personnes se sont données rendez-vous pour le traditionnel défilé du 1er mai, ce lundi matin, place Esquirol à Toulouse.

Dès le départ de la manifestation le ton était donné. En plus de la rue de Metz et de la place Esquirol, les policiers occupaient en nombre la place de la Trinité, la rue Alsace-Lorraine ainsi que toutes les ruelles vers François Verdier. Ce ne sont pas les quadragénaires ou les quinquagénaires des syndicats, ni le nombre important d’Insoumis fidèles à Jean Luc Mélenchon, qui préoccupaient la police mais bien la présence massive de différents mouvements d’ultragauches, anarchistes ou antifascistes Toulousains qui ont pris l’habitude de d’affronter la police et de les vilipender à travers les manifestations que ce soit à Paris ou dans le ville rose.

De la musique pour les uns, des slogans pour d’autres ou encore des hués envers Emmanuel Macron, Marine Le Pen ou contre la police il y avait le choix pour tous goûts. Cette année étant particulière les revendications salariales étaient moins présentes au détriment de la politique à moins d’une semaine du second tour de l’élection présidentielle.

Toujours le même dilemme pour certains : s’abstenir ou voter pour Emmanuel Macron, « le visage de la finance » d’après Marine Le Pen, conseiller puis ministre auprès du Président durant le quinquennat de François Hollande et à instigateur. Sans doute que certains dans le défilé voteront pour la candidate patriote mais il était impossible de le déclarer ouvertement dans cette foule.

La manifestation a continué son chemin jusqu’à la place Arnaud Bernard en passant par le Monument aux morts de François Verdier. Aucun incident notable n’est à retenir. Néanmoins malgré les 30% de Jean Luc Mélenchon à Toulouse, le défilé n’aura réuni qu’un dixième du public venu écouter le candidat Insoumis, le 16 avril dernier. La page de l’entre-deux-tour de 2002 semble définitivement tournée.