Toulouse : Le squat des Arènes démantelé ce mercredi matin

Toulouse : Le squat des Arènes démantelé ce mercredi matin

1158
PARTAGER
L'évacuation a eu lieu ce mercredi matin / © L. Truffert / France 3

Le grand squat des Arènes accueillant plusieurs centaines de clandestins depuis plusieurs mois est en cours d’évacuation, ce mercredi 10 mai. Au petit matin, un important dispositif policier a été déployé sur le site, non loin de la station de métro. 

Après un important incendie, une intervention du RAID suite à l’utilisation d’armes de guerre, un homme tué par arme à feu, le squat géant des Arènes est en cours de démantèlement ce mercredi matin à Toulouse. Une opération conjointe a été lancée par les services de la préfecture et de la mairie dès 8 heures.

Situé au pied de la barre du Cristal, dans les anciens locaux de l’entreprise Cegelec (qui appartiennent désormais à la banque Natixis), le squat accueille essentiellement des étrangers. Bulgares, Maghrébins, Afghans, Roumains… Une vingtaine de nationalités sont représentées. Installées dans des logements précaires, de nombreux incidents ont émaillés la vie quotidienne du quartier ces derniers mois.

Plus de 200 résidents évacuées

Pour le moment, il est impossible de connaître le nombre précis des personnes évacuées. A priori, plus de 200 personnes, selon Côté Toulouse, sont actuellement concernées par l’évacuation du squat des Arènes. Elles sont transférées vers le gymnase de la Cépière à Toulouse, en attendant que les autorités statuent sur leur sort. Les ressortissants de l’Union Européenne, au nombre de 120 bénéficieront d’une solution de relogement par la mairie, les autres, plus de 200 auront le droit à un hébergement d’urgence et se verront proposées des nuits d’hôtels, pour une semaine au moins payées par les contribuables.