Le plus grand édifice religieux de Toulouse sera… la mosquée du Mirail

Le plus grand édifice religieux de Toulouse sera… la mosquée du Mirail

32590
PARTAGER
Photo DR.

La mosquée du Mirail doit ouvrir ses portes d’ici fin 2017. Elle sera le plus grand lieu de culte à Toulouse, devant la cathédrale Saint-Étienne. Visible depuis les rames du métro, en direction de la station Basso-Cambo, à Toulouse, le chantier de la mosquée du Mirail touche à sa fin. 

Surplombée d’un minaret de 22 mètres de hauteur tourné vers La Mecque et dotée d’un dôme de 13 mètres de diamètre, le quartier du Mirail prendra un visage encore plus oriental dès la fin de l’année.

D’une capacité revendiquée de 4 000 personnes, elle deviendra l’édifice religieux pouvant accueillir le plus de fidèles à Toulouse. Cette capacité serait ainsi supérieure à la mosquée As-Salam ou celle toujours en chantier à Empalot. Plus significatif, sa capacité sera plus de deux fois supérieure à la cathédrale Saint-Etienne, vieille de plus de mille ans et pouvant contenir 1 200 fidèles et quatre fois plus que la Basilique Saint-Sernin, bâtie au XIe siècle, ayant une capacité de 1 000 personnes.

« Une seconde mosquée cathédrale »

Selon le chiffre communiqué par l’architecte du chantier, la mosquée du Mirail disposera d’une surface d’environ 3 700 m2. Abdellatif Mellouki, vice-président du conseil Français du Culte Musulman, n’a pas de doute sur le fait que la mosquée fera le plein lors des grandes fêtes musulmanes. Environ 50 000 Toulousains sont de confession musulmane. Le métro Toulousain et plusieurs parkings voisins permettront de mieux desservir l’espace.

Bien qu’immense, la « mosquée cathédrale » du Mirail ne suffira pas à répondre aux besoins d’après Abdellatif Mellouki, qui souhaiterai visiblement multiplier ce genre d’édifice. « L’emplacement correspond à une concentration de fidèles dans le quartier du Mirail mais d’autres endroits de Toulouse n’ont pas encore de lieux de culte, il y a aussi un besoin de mosquées de proximité ».

La mosquée dispose de trois niveaux avec trois salles de prière, de salles de cours d’arabe pour les enfants, une salle de réunion, une bibliothèque, des bureaux, une cuisine, des sanitaires et des salles pour les ablutions.

Ce projet estimé à quatre millions d’euros « est entièrement financé par les dons des fidèles », assure l’ACCIF (Association cultuelle et culturelle islamique en France) à l’origine de ce gigantesque chantier. Près de 170 000 euros sont encore à récolter, peut-on lire sur le site de l’association.

L’architecte de la mosquée, Mustapha Seghir, est aussi celui qui est en charge de l’agrandissement de la mosquée d’Auch (Gers).

Vidéo sur l’avancement des travaux de la mosquée du Mirail, tournée il y a un an.