Le PCF s’approprie Jean-Luc Mélenchon, la France Insoumise va porter plainte

[4e Circo] Le PCF s’approprie Jean-Luc Mélenchon, la France Insoumise va porter plainte

1145
PARTAGER

Les relations entre les candidats de la France insoumise et ceux du Parti communiste français, en conflit ouvert en Haute-Garonne, ne sont pas prêts de s’apaiser. En effet, après que le PCF ait utilisé l’effigie de Jean-Luc Mélenchon pour illustrer les affiches de leur candidat sur la 4e circonscription de Haute-Garonne, la France Insoumise a annoncé envisager de porter plainte. 

La France insoumise, le mouvement de Jean-Luc Mélenchon, envisage de déposer plainte contre le PCF pour détournement d’image de leur leader. Dans plusieurs circonscriptions, notamment la 4e de Haute-Garonne qui avait massivement voté Mélenchon au premier tour de l’élection présidentielle, les communistes ont collé des affiches reprenant le portrait de Jean-Luc Mélenchon associé au nom du candidat PCF. « Ensemble pour une majorité de progrès, votons Luc Ripoll » peut-on ainsi lire sur les affiches du candidat communiste de la 4e circonscription avec le portrait du leader de La France insoumise. Une déclaration de guerre pour Liem Hoang Ngoc, le candidat investi sur la 4e circonscription par La France insoumise : « Nous sommes en train de recueillir les éléments en vue de constituer un dossier qui sera déposé cette semaine en justice pour détournement de l’image de Jean-Luc Mélenchon« .

Liem Hoang Ngoc rappelle que seuls les candidats investis par La France insoumise peuvent utiliser le logo et le nom du mouvement; et que le soutien de Jean-Luc Mélenchon n’est apporté qu’aux candidats investis par La France insoumise, « les seuls qui peuvent faire mention de ce soutien sur leur matériel électoral« .

« Tout autre utilisation peut entraîner des poursuites » prévient Liem Hoang Ngoc qui dénonce de la part du PCF « un comportement de passager clandestin« . « Ils sentent une dynamique chez Mélenchon et jouent sur l’imbiguïté du Front de gauche, qui n’existe plus. C’est d’un cynisme total, tout le monde sait qu’ils nous détestent mais ils utilisent l’image de Jean-Luc Mélenchon, pour recueillir quelques voix de plus ».

La France insoumise et le PCF présentent chacun leurs candidats dans les dix circonscriptions de Haute-Garonne. La semaine dernière, constatant le divorce entre leurs deux formations, le secrétaire départemental du PCF, Pierre Lacaze, justifiait au nom de leur « histoire commune » l’utilisation de l’image de Mélenchon : « C’est un divorce violent et en plus il faudrait jeter à la poubelle les photos, les combats communs, l’ambition de rassemblement du Front de Gauche. Pas question disent les communistes, le Front de Gauche c’est une ambition de rassemblement, le respect des histoires diverses à gauche et on gardera cet objectif et Mélenchon c’est le candidat du PCF en 2009, 2012, 2015 et 2017, on gardera les photos qui vont avec où installé dans les locaux du PCF, soutenu par nos militants il se présentait aux électeurs« .

C’était le même Lacaze qui au lendemain du meeting de Jean-Luc Mélenchon à la Prairie des Filtres, le dimanche de Pâques, ne dénombrait que 35 000 sympathisants quand le leader de la France Insoumise en revendiquait 70 000.

 

Source