La Manif Pour Tous attaquée lors d’une réunion par des militants d’Act...

La Manif Pour Tous attaquée lors d’une réunion par des militants d’Act Up

1367
PARTAGER
Une douzaine de militants Act Up ont vandalisé la salle où devait se tenir une réunion de la Manif Pour Tous. Ils sont restés dans la rue pour intimider les participants.

Le mouvement de la Manif Pour Tous avait convié ses sympathisants, mardi 30 mai à Toulouse, mais la réunion a été perturbée par des activistes de l’organisation Act-Up, connus pour sa radicalité. Vandalisme, bousculade et insultes ont émaillé le début de la soirée, dans le quartier Jolimont. 

Ils s’étaient donné rendez-vous ce mardi 30 mai à la salle Félix Lavit, dans le quartier Jolimont, pour décrypter « une élection présidentielle pas comme les autres » et évoquer les projets de demain, sous le quinquennat d’Emmanuel Macron. Pour l’occasion, la présidente de la Manif Pour Tous, Ludovine de la Rochère avait fait le déplacement en compagnie d’Albéric Dumont, un de ses vice-présidents. Mais la réunion a bien failli ne pas se tenir. Une heure et demie avant l’heure initiale, une douzaine de militants d’Act-Up ont tenté de vandaliser la salle, prêtée par la municipalité. Serrures dégradées, aspersion de faux sang sur les locaux, bousculades et intimidations auprès des militants pro-famille. Les serrures de voisins particuliers ont également été victimes de ces vandales.

La police et la brigade anti-criminalité sont arrivées sur les lieux afin de protéger les participants qui ne pouvaient rentrer dans la salle et qui étaient donc confronté à leurs opposants sur la chaussée. En l’absence de serrurier, les équipes de la mairie ont dû réquisitionner une nouvelle salle, afin que la réunion puisse se tenir comme prévu. Plus d’une cinquantaine de personnes avait fait le déplacement.

Quelques politiques étaient dans le public, particulièrement des élus de droite de la municipalité Toulousaine. Beaucoup de personnalités ont été découragé au dernier moment, prévenu des incidents.

La Manif Pour Tous portera plainte contre l’organisation Act-Up. La municipalité de Toulouse a également l’intention de poursuivre ces militants devant les tribunaux. A Paris déjà, le mouvement de Ludovine de la Rochère avait gagné son procès contre le même groupuscule lors d’une agression similaire. C’est un exemple dont les militants aimeraient voir répété dans la ville rose.

« On va continuer », assure un militant de La Manif Pour Tous

Sur l’avenir du combat pro-famille, un militant nous explique comment le combat s’articulera au cours des prochains mois. « On va continuer contre la GPA, et surtout la PMA. Ce nouveau gouvernement et le nouveau président, seront vraisemblablement favorables à la légalisation de ces pratiques pour les couples de femmes. On va continuer de manière différente. Emmanuel Macron sera, à mon avis, un homme de fer, très dur, il ne fera pas de quartier à la Famille ».