Corinne Vignon : Encore une candidate d’En Marche! au cœur d’une affaire...

Corinne Vignon : Encore une candidate d’En Marche! au cœur d’une affaire judiciaire

1904
PARTAGER

Le parquet de Toulouse a été saisi par les services fiscaux de la Haute-Garonne sur le cas de Corinne Vignon, candidate de la République en Marche investie sur la 3ème circonscription de Haute-Garonne. Elle est soupçonnée de travail dissimulé portant sur ses activités de voyante.

Corinne Vignon, arrivée largement en tête dimanche au soir du premier tour des élections législatives et opposée au second tour à la seule députée de droite toujours en lice, Laurence Arribagé est au coeur d’une affaire judiciaire, depuis que les services fiscaux de la Haute-Garonne a saisi le parquet de Toulouse.

Ce signalement a été engagé au titre de l’article 40 du code de procédure pénale qui stipule que « tout fonctionnaire a l’obligation de signaler à la justice les infractions qui sont portés à sa connaissance ».

Selon France 3 Occitanie, Corinne Vignon n’a pas déclaré la somme qu’elle a touchée lors de la rupture conventionnelle de son contrat de travail avec la société de Labège qui l’employait.

Mais l’administration fiscale a aussi relevé une possible dissimulation de revenus lié à une activité de voyance astrologique où elle facturait 90 euros la consultation, toujours selon France 3.

Le parquet indique donc qu’une « enquête préliminaire confiée au service régional de police judiciaire (SRPJ) de Toulouse du chef de travail dissimulé, infraction susceptible d’avoir été commise entre 2012 et 2014 dans le cadre de l’exercice d’une activité dissimulée d’astrologie ».