50% de redressements en plus délivrés par l’URSSAF en 2016 dans la...

50% de redressements en plus délivrés par l’URSSAF en 2016 dans la région Midi-Pyrénées

173
PARTAGER
La Libre.be

L’URSSAF a publié les chiffres du nombre de redressements au titre de travail dissimulé durant l’année 2016. Avec 16,3 millions d’euros de sanctions, l’organisme enregistre une progression de plus de 50% par rapport à 2015 en Midi-Pyrénées. Dans le viseur, les entreprises de transport de marchandises et les travailleurs étrangers frauduleux. 

L’URSSAF Midi-Pyrénées a dévoilé les chiffres de l’année 2016 en matière de travail dissimulé dans la région. Plus de 16,3 millions d’euros de redressements ont été distribués, soit une hausse de plus de 50% par rapport à 2015. En dépassant son objectif de plus de 6 millions d’euros, l’organisme se classe en cinquième position des 22 Urssaf régionales, avec un chiffre impressionnant de 86,7% des actions engagées par les inspecteurs qui ont mené à un redressement.

13 salariés de l’organisme privé ont mené 194 actions ciblées (contre 160 en 2015) avec en ligne de mire le secteur du transport de marchandises. En effet dans ce domaine, 80% des contrôles ont été conduits en concertation avec la Gendarmerie et la Direction Régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement. Ils ont permis de révéler 7 millions d’euros d’évasion sociale,  à travers de la fausse sous-traitance et de la fraude aux détachements de chauffeurs salariés étrangers.

Urssaf

Mais l’année était aussi sportive et les contrôleurs de l’URSSAF n’ont pas manqué l’occasion de mener de nombreux contrôles autour de l’Euro 2016 de football et le Tour de France qui faisait étape à Montauban. De plus, le marché de Noël de Toulouse, de Montauban et les différents festivals estivaux ont donné du travail pour toute l’année aux inspecteurs.

L’URSSAF ne baissera pas le rythme en 2017

L’année 2017 semble se diversifier, puisque ce sont les restaurateurs qui sont les nouvelles proies des contrôleurs. Dans un secteur embauchant beaucoup d’étudiants et surtout d’immigrés clandestins « au noir », les employés de l’URSSAF auront fort à faire sur les 109 supervisions prévues en Midi-Pyrénées tout au long de l’année.