L’école occitane La Calandreta cherche des locaux

L’école occitane La Calandreta cherche des locaux

474
PARTAGER
Photo ; site internet de La Calandreta

A moins d’un mois de la rentrée, l’école occitane, La Calandreta, est toujours à la recherche de locaux. Mise à la porte par la mairie de l’Union pour cause de travaux, l’établissement n’est pas assuré de continuer à dispenser son enseignement. 

Pas de rentrée pour l’école occitane ? A un peu moins d’un mois avant la rentrée 2017, l’école occitane, La Calandreta n’est pas certaine de pouvoir assurer son enseignement. Jusqu’ici, l’établissement était basé dans l’ancien centre de loisirs de l’Union, depuis son ouverture en septembre 2013. Mais la municipalité lui a annoncé en 2015 qu’elle était dans l’obligation de déménager, pour cause de travaux de réfection. Après avoir bénéficié d’un an de répit, avec l’accord de David Rofé, maire adjoint de la commune en charge des finances et des ressources humaines de l’Union, aucune autre solution n’a pu être trouvée. Ni auprès du prieuré de Croix-Daurade, ni auprès de l’Ehpad.

Pour continuer leur entreprise auprès des quinze élèves composant l’école privée, l’association lance un appel à la solidarité. L’objectif ? Trouver une maison inoccupée, un terrain à un prix modéré. « La Calandreta est aujourd’hui devant une situation d’urgence« , indique un communiqué. Et pour survivre, l’école est prête à déménager entre Rouffiac, St-Jean, St Genies, Aumanville, Saint-Alban, Launaguet, Balma ou encore le nord de Toulouse.

Pour toute personne pouvant permettre aux élèves de poursuivre leur cursus, la Calandreta met à disposition son adresse mail (calandreta.lunion@gmail.com) et sa page Facebook.

La Calandreta, quésako ?

Sur leur site internet, l’association se présente comme une école laïque, ouverte à tous, respectant les programmes officiels de l’Education Nationale et qui propose une démarche bilingue avec la dispense de la classe en occitan. Elle accueille des enfants de la maternelle à la fin du primaire.

La Calandreta de l’Union fonctionne avec une classe unique comptant une quinzaine d’enfants inscrits pour la prochaine rentrée. Petite subtilité supplémentaire, comparé aux établissements scolaires classiques : les parents sont acteurs à part entière de l’école et sont sollicités dans sa gestion quotidienne. La Calandreta étant une école associative, les tarifs sont décidés et votés en Assemblée Générale.