Le dispositif de « participation citoyenne » s’élargit dans le département

Le dispositif de « participation citoyenne » s’élargit dans le département

512
PARTAGER

Lancé en mai 2016 pour faire face à l’augmentation du nombre de cambriolage, le protocole « participation citoyenne » regroupe dorénavant une trentaine de communes du département. 

Mercredi 4 octobre dernier, Bruguières était la dernière commune signataire du protocole de « participation citoyenne ». Un dispositif dérivé de l’initiative des « voisins vigilants » qui permet aux riverains de prévenir et déjouer les tentatives de cambriolages. Par cette démarche, les communes signataires souhaitent sensibiliser leurs habitants et les associer directement à la protection de leur environnement. Ainsi, pour contrer la délinquance et plus particulièrement les cambriolages, les habitants sont appelés à surveiller les allées et venues qu’ils jugent suspectes et à en informer les services de police si besoin.

La « Participation citoyenne » pour réduire le nombre de cambriolage

Si la police et la gendarmerie surveillent un peu plus assidûment  les maisons durant les périodes de vacances, avec l’opération Tranquillité Vacances, cela n’empêche pas les cambrioleurs de passer à l’action. En 2016, les cambriolages ont augmenté de 9% avec 12 824 faits constatés en Haute-Garonne. Selon le préfet Pascal Mailhos, ce sont « 100% des communes de la Haute-Garonne » qui sont touchées par le phénomène. « Ce dispositif indispensable mériterait d’être étendu à l’ensemble des communes du département » rajoute-t-il. Et pour cause, les communes qui participent à ce projet de vigilance et d’entraide de voisinage ont vu baisser le nombre de  cambriolages de plus de 40%.

Mais pas question de devenir un shérif ! Le dispositif essaie de mettre en avant la solidarité dans le voisinage. Surveillance, vigilance, réflexes sont les maîtres de mot de la convention. Les témoins de comportements suspects sont invités à prendre tous les renseignements possibles, sans se mettre en danger (plaque d’immatriculation, signalement, nombre de suspect…). Après la prise de renseignement, les riverains sont invités à prendre le réflexe de prévenir les forces de l’ordre (police national, municipal, gendarmerie).

Les communes signataires du protocole « Participation Citoyenne »

Baziège, Bazus, Blagnac, Bruguières, Caslenau-d’Estretefonds, Frouzins, Grenade-sur-Garonne, Labastidette, Montastruc-la-Conseillère, Plaisance-du-Touch, Pompertuzat, Revel, Saint-Clar-de Rivière, Saint-Jory, Saint-Julien-sur-Garonne, Tournefeuille,
Villeneuve-Tolosane sont les dernières communes à avoir rejoint le dispositif, fin septembre 2017. Elles se sont jointes aux 17 autres l’ayant lancé avec la préfecture en 2016, dont Seysses, Toulouse, Balma, Merville, Bouloc, Launaguet et Quint-Fonsegrives.