Le Front National se réunit contre la Société Générale à Muret

Le Front National se réunit contre la Société Générale à Muret

940
PARTAGER
FN31 Muret Société Générale
Le FN31 entend protester contre la fermeture de ses comptes à la Société Générale

Une vingtaine de militants du Front National s’est réunie devant l’agence de la Société générale de Muret, mardi 28 novembre.


Accompagnée d’une banderole « La Société générale persécute le FN, soutenez-le », la vingtaine de militants du Front National de Haute-Garonne s’est postée devant le rond-point de l’avenue Jacques Douzans, à Muret durant une demie-heure.

La raison de ce rassemblement matinal, la fermeture des comptes du Front National et d’une dizaine de fédérations « depuis le 10 novembre dernier », a annoncé de Wallerand Saint-Just, trésorier du parti. Après le refus des banques de prêter de l’argent pour les élections présidentielles et législatives et une dépense de l’ordre de 12,5 millions d’euros pour la seule candidature de Marine Le Pen, qui ne sera remboursée que quand les comptes de campagnes seront validés, le mouvement patriote est en proie à des difficultés financières très graves.

La Banque de France va dans le sens de la Société Générale

« La Société générale n’a pas enfreint la réglementation en vigueur et n’a donc pas a priori discriminé le parti » a estimé, ce mardi la Banque de France, saisie par le FN et le ministère des Finances. En réponse, la présidente du parti a annoncé qu’elle porterait plainte. « Tout cela est sacrément au conditionnel. En réalité, la Banque de France a sorti une note pour nous dire rien. On n’a pas un élément supplémentaire sur les raisons », a t-elle réagi.

Avec cette décision prise par la banque, le mouvement « ne peut plus recueillir les adhésions par carte bancaire, les dons par carte bancaire. Nous n’avons pas de chéquier, nous ne pouvons pas recueillir les prélèvements de nos élus qui contribuent au financement du Front national », a insisté Marine Le Pen.

En Haute-Garonne, la fédération n’étant pas cliente de la Société générale, les comptes sont toujours actifs, mais les aides venues de Nanterre ont cessé d’émettre. Quentin Lamotte, trésorier de la section et client de cette banque a lui même fermé son compte, dans un élan de boycott auquel les élus ont appelé à mener.

Retrouvez notre reportage vidéo sur le rassemblement à Muret.