Les Républicains 31 s’unissent derrière Laurent Wauquiez

Les Républicains 31 s’unissent derrière Laurent Wauquiez

857
PARTAGER
Les Républicains 31 visuel
Visuel des Républicains 31

L’élection du nouveau président du parti Les Républicains passé, c’est le temps de la remobilisation dans les fédérations. Avec près de la moitié des adhérents ayant voté, la section de Haute-Garonne place sa confiance en Laurent Wauquiez, largement plébiscité. 

« Faire peser les différentes sensibilités et rester dans la famille des Républicains », c’est le mot d’ordre de Laurence Arribagé, présidente de la fédération Les Républicains de Haute-Garonne. Élu dimanche 10 décembre président du mouvement, Laurent Wauquiez a acquis 74,5% des suffrages, devant Florence Portelli (16,11%) et le juppéiste Maël de Calan (9,25%).

En Haute-Garonne, les scores sont du même ordre. Avec une mobilisation six fois supérieure au taux national, avec 48,31% de participation (soit 1 863 votants). Le département se classe en 12ème position dans le classement du nombre de votants. Le score de Laurent Wauquiez se confirme même. Avec 1 396 voix, soit 75,6%, il devance largement Florence Portelli, 16,2% (299 voix) et Maël de Calan, 8,2% (152 voix).

Au micro d’Infos-Toulouse, la présidente de la fédération, Laurence Arribagé, félicite le nouveau président. « Je lui fais confiance pour redonner envie de droite ». Mais pas question de changer de cap, « comme le dit Jean-Luc Moudenc, LR est plus fort quand il marche ses deux jambes », à savoir l’aile droite et centriste du parti. « Je serai vigilant », avait averti le maire de Toulouse avant l’élection.

« Pas de crise chez Les Républicains 31 » pour Arribagé

Après une année compliquée pour le parti, tant au niveau national que local, Laurence Arribagé assure que « la fédération avance ». En Haute-Garonne, le nombre d’adhérents est à quelque chose près équivalent à celui de l’année dernière. « A la fin de l’année, on devrait atteindre les 3 000 adhérents ». Fragilisée par un article de Laurent Dubois, en septembre dernier, l’ancienne députée minimise les récentes démissions : « il n’y a aucune crise, l’équipe est soudée ».

Pourtant, depuis la publication des résultats, dimanche dernier, quelques militants juppéistes déclarent ne plus vouloir rester chez Les Républicains. C’est le cas de Grégory Bourzat et de Tanguy Plitt. Contacté par Infos-Toulouse, le premier déclare vouloir rejoindre le mouvement « Agir », la scission « constructive » des Républicains souhaitant collaborer avec la majorité présidentielle. « Je suis de droite modérée et humaniste, Laurent Wauquiez et Sens Commun ce n’est pas mes idées » affirme t-il avant de continuer « il va droitiser le mouvement et ça va partir à l’échec ». C’est pour ces mêmes raisons que le militant juppéiste n’a pas hésiter à voter pour Emmanuel Macron, plutôt que François Fillon. Mais pour Laurence Arribagé, ces deux départs « sont isolés et insignifiants ».

Pour la nouvelle année, la fédération Les Républicains invite ses sympathisants le 25 janvier prochain pour échanger autour d’une galette des rois avec Christian Jacob, le président du groupe à l’Assemblée Nationale. Rendez-vous à 19 heures, salle de Barcelone, sur les allées du même nom.