Succès de la conférence de Pierre de Brague à Toulouse

Succès de la conférence de Pierre de Brague à Toulouse

1039
PARTAGER
stand osre pierre de brague

Pierre de Brague, rédacteur en chef du site Égalité & Réconciliation et animateur de l’émission de web-radio On Nettoie l’Info, et Louis Alexandre, rédacteur en chef de la revue Rébellion, étaient, samedi 27 janvier, à Toulouse pour une conférence. Elle portait sur le thème de la résistance au « macronisme », et de l’avènement d’une « France Rebelle ».

C’est devant une centaine de personnes que Pierre de Brague, de l’association Égalité & Réconciliation et Louis Alexandre, de la revue Rébellion, ont donné leur conférence intitulée « Adieu Macron, la France Revient ». Une soirée placée sous le signe de la fraternité, qui a réunit plusieurs mouvement, dont Égalité & Réconciliation et l’Organisation Socialiste Révolutionnaire Européenne (OSRE) pour la revue Rébellion, et plusieurs dizaines d’autres militants de mouvements patriotes. En plus des livres des éditions Kontre Kulture, des revues Rébellion, et des exemplaires du journal de l’Action Française, la section ariégeoise d’Égalité & Réconciliation a disposé sur les stands tout un panel de produits locaux, dont un vin d’épine qui a régalé l’assemblée lors de l’apéritif qui a suivi la conférence.

Lire aussi : Nouvel an en Corée du Nord, un Toulousain à Pyongyang

Pierre de Brague et Louis Alexandre porteur d’un message d’espoir 

Loin de la posture défaitiste qui a saisi les milieux nationalistes aux suites de l’élection présidentielle, les deux conférenciers ont apporté un message d’espoir. Louis Alexandre a souligné, du fait que la présidence actuelle serait favorable aux hyper-riches et donc à l’hyper-France, « Emmanuel Macron laisse libre des pans entiers de la France périphérique et rurale ». Une position que son co-conférencier Pierre de Brague n’a pas démenti, puisqu’il a rappelé que Macron ne « représente que 30 % de l’électorat français ». Le rédacteur en chef d’Égalité & Réconciliation a également mis en avant le ras-le-bol qui se généralise en France mais aussi en Europe, provoqué par les différentes attaques contre les modèles sociaux (comme la Loi Travail). Un ras-le-bol qui, dans l’union et la mobilisation, pourrait porter ses fruits politiquement…

Mathieu Vergez