Les Identitaires dans la rue contre le retour des djihadistes

Les Identitaires dans la rue contre le retour des djihadistes

5249
PARTAGER
action identitaires toulouse 10 03 18
Génération identitaire a organisé un happening, le 10 mars 2018 pour protester contre le retour des djihadistes. Crédit photo : Génération Identitaire Toulouse
Les Identitaires toulousains sont de retour dans la rue. À l’occasion du lancement d’une nouvelle campagne locale, les militants ont investi la rue Alsace Lorraine pour dénoncer les dangers d’un retour imminent des djihadistes. 
Nouvelle action spectaculaire de la part des militants identitaires. Une vingtaine d’entre eux se sont donnés rendez-vous, rue Alsace Lorraine pour une mise en scène censée alerter les passants sur les dangers d’un retour des djihadistes.
Lire aussi : Toulouse est la deuxième ville abritant le plus d’islamistes

Allongés sur les pavés de la rue piétonne et baignant dans une flaque de sang, le but est « d’exposer de façon claire à la population toulousaine le danger mortel que constitue le retour des djihadistes depuis la Syrie », annonce le mouvement Génération Identitaire. « Ce sang, ici factice, aurait pu être celui des morts du Bataclan ou de la promenade des Anglais.
Il pourrait être le vôtre si rien n’est fait pour empêcher ces retours. », continuent-ils.

Les identitaires interpellent Jean-Luc Moudenc

Depuis le 8 mars, une pétition en ligne a été lancée. Elle sera adressée à Jean-Luc Moudenc. La pétition demande au maire de Toulouse de « prendre position pour défendre ses administrés » comme le maire de Lunel, Claude Arnaud, qui avait annoncé sa position en janvier dernier.
Ce n’est pas la première fois que Génération Identitaire interpelle le maire de Toulouse. En 2014, le mouvement européen avait investi la place du Capitole pour dénoncer les « braquages quasi quotidiens, les agressions gratuites, les violences contre des policiers et l’explosion de l’insécurité à Toulouse ». Derrière une banderole « Moudenc le temps presse, la racaille agresse », ils avaient demandé au premier magistrat de la ville de « donner des ordres clairs » et de faire preuve de « courage politique ».
À Toulouse, Génération Identitaire revendique une trentaine de militants actifs. En plus des actions de sensibilisation, ils ont entrepris tout au long de l’hiver des tournées solidaires à l’attention des sans abri. De multiples cercles de formation et des stages de self-défense sont organisés pour les militants. Toute leur actualité est à suivre sur leur page Facebook.