« Bobards d’or » : France 3 Toulouse à l’honneur

« Bobards d’or » : France 3 Toulouse à l’honneur

738
PARTAGER
Bobards d'or 2018
© Paris Vox
La cérémonie (parodique) des Bobards d’Or distingue, chaque printemps, les « meilleurs des journalistes », ceux qui n’hésitent pas à mentir délibérément pour servir le politiquement correct. Elle est organisée depuis 2010 par la Fondation Polemia. L’édition 2018 avait lieu à Paris, au théâtre du Gymnase, lundi 12 mars. 

Vous avez déjà entendu parler des fake news ? Mais connaissez-vous les Bobards ? Récompensés durant la cérémonie parodique des Bobards d’or, les médias subventionnés sont mis à l’honneur, le temps d’une soirée. Loin des traditionnels discours de journalistes, « d’experts » ou d’hommes politiques, les fameuses fake news se trouvent aussi (et surtout) dans les médias pourtant classés en vert par le Decodex du Monde. Ils étaient 700 personnes à s’être déplacées au théâtre du Gymnase pour la cérémonie présentée par Philippe Christèle (Polémia) et Martial Bild (TV Libertés).

À Paris aussi il existe un média d’information local 

Proposée sur le site des Bobards d’or, une première sélection a été proposée aux internautes. Galette des reines à l’Élysée, hackers russes, femmes privées de protéines, ou matraquage contre la police lors de « l’affaire Théo »… 14 mensonges étaient en lice pour remporter le Bobard 2018.

 

La grande finale des bobards

Les cinq ayant obtenus le plus de votes sont soumis au vote du public après avoir été étudiés par le jury présent sur scène et composée de journalistes de Radio Libertés, Présent, Boulevard Voltaire, Nouvelles de France ou encore Sputnik.

Le classement final s’est établi à l’applaudimètre, tant l’écart entre Yann Moix et Théo était serré.

Toulouse était à l’honneur. Le journaliste de France 3 Occitanie, Fabrice Valery a eu l’honneur de se qualifier pour la finale, en se hissant à la cinquième place. Il a obtenu son rang grâce à la visite d’Emmanuel Macron à Toulouse, le 11 septembre dernier. Sur la place du Capitole, des journalistes et quelques militants d’En Marche attendent le président. Pour l’AFP « c’est un bain de foule » sur la place du « Capitole », le président a salué « plusieurs milliers de personnes réunis » entre 12h30 et 13h20. Fabrice Valery, correspondant pour France 3 et France Info a affirmé avoir assisté à « bain de foule Rock-star » place du Capitole. Pour illustrer ces articles les rédactions ont utilisés des photo prises à Toulouse, sauf que les photos sont en plan serrés et cachent la réalité de la situation.

Lire aussi : Fake News. Vers le triomphe de la censure !

 

Discours de clôture par Jean-Yves le Gallou

Jean-Yves le Gallou a clôturé la soirée avec un discours donnant quinze conseils à suivre à l’intention des journalistes, dont Fabrice Valery :

  • Faire son introspection
  • Garder l’esprit critique
  • Il n’y a pas les gentils et les méchants : les faits sont complexes
  • Méfiez vous des bobards de guerres
  • Tirez les leçons des bobards du passé
  • Se garder des emballements médiatiques
  • Assumer les erreurs et Bobards
  • Éviter de hurler avec les loups : droit pour tous à une information équitable
  • Respecter la proportionnalité entre un fait générateur et les contre feu
  • Respecter les règles de comptage
  • Éviter le 2 poids 2 mesures
  • Méfiez vous de l’AFP : “L’AFP est une usine à bobards”
  • Méditer la parabole de la paille et de la poutre !
  • Soyez courageux !
  • Se battre pour la vérité

La rédaction d’Infos-Toulouse tient tout particulièrement à féliciter Fabrice Valery pour avoir dignement représenté notre belle ville jusque dans la capitale.