Ils seront là le 24 mars : Hervé Grandchamp

Ils seront là le 24 mars : Hervé Grandchamp

436
PARTAGER
visuel anniversaire infos-toulouse alexandre mendel hervé grandchamp
Ils seront quatre autour de la table ronde organisée à l’occasion du deuxième anniversaire d’Infos-Toulouse. Quatre à débattre de la question du journalisme et à émettre des pistes de réflexion pour renouveler un univers médiatique malade. Nous vous présentons ces intervenants avant de pouvoir les découvrir, samedi 24 mars à partir de 18 heures. Rencontre avec Hervé Grandchamp. 

Hervé Grandchamp est journaliste pour la web TV TV Libertés. Animateur de l’émission hebdomadaire I-Média avec Jean-Yves Le Gallou, depuis 4 ans, ils décortiquent la semaine médiatique, sans tabou, sans langue de bois. Ils relèvent les biais idéologiques, les bobards dans la presse française. Tout y passe la presse écrite, les articles sur internet, la radio, la télévision.

Hervé Grandchamp, bonjour. Quel regard portez-vous sur les médias aujourd’hui ?

Pas brillant, si je vous disais que lors de la préparation des Bobards d’or, nous avons relevé en un an 70 bobards… 70 c’est énorme ! Ce sont des bobards, on parle là de mensonges avérés ! Je ne vous parle même pas des manipulations, des biais idéologiques ou des occultations.

Lire aussi : Ils seront là le 24 mars : Alexandre Mendel
Quelle serait, selon vous, la marge de progression des médias aujourd’hui ?

J’aimerai voir des journalistes capables de garder en toute chose l’esprit critique, que le journaliste soit capable de répéter ce qu’il a vu même si les faits viennent à l’encontre de ses idées politiques qui l’anime. Que les journalistes évitent le deux poids deux mesures, et qu’il soient capables de reconnaître leur(s) erreur(s).

Lire aussi : Ils seront là le 24 mars : Pierre Gillieth
Pourquoi venir participer à l’anniversaire d’Infos-Toulouse ?

Ma famille vient du sud-ouest, j’ai passé de nombreuses et de très belles années à Toulouse. C’est une ville que j’aime profondément. J’ai répondu « OUI » à l’invitation d’Infos-Toulouse pour aider ce jeune média, pour revoir Toulouse et les Toulousains.

La PQRR (Presse quotidienne régionale de réinformation) est essentielle. Les lecteurs de la presse raisonnent en terme d’éloignement kilométrique. Infos-Toulouse réinforme sur l’actualité proche des gens.