Génération Identitaire drape la Place du Capitole

Génération Identitaire drape la Place du Capitole

6857
PARTAGER
Génération identitaire Capitole
Action de Génération identitaire Toulouse sur les toits de la place du Capitole, le 30 mars 2018. © Génération Identitaire
Afin de protester contre le retour des djihadistes sur le sol français, le groupe Génération Identitaire a déployé ce matin une banderole depuis un toit faisant face à l’Hôtel de Ville du Capitole. Une manifestation qui n’a pas été au goût de l’association Droit Au Logement (DAL) qui manifestait au même moment sur la place.

9H30, ce matin, sur la Place du Capitole. Le brouhaha des passants et des voitures n’est seulement troublé que par la musique et les discours amplifiés de l’association Droit Au Logement (DAL), venu manifester à l’occasion de la fin de la trêve hivernale. Quand soudain, un groupe d’une douzaine de personnes investi le toit qui fait face au Capitole, et déroule une banderole où l’on peut lire : « Défendons Toulouse », « Non au retour des djihadistes », signé : « Génération Identitaire ». Le déploiement a été accompagné de leurs slogans habituels : « On est chez nous ! On est chez nous ! »

Lire aussi : Des panneaux contre les djihadistes affolent les médias

Génération Identitaire s’était déjà illustré par un happening le 10 mars dernier rue Alsace-Lorraine, et la semaine dernière par des poses de panneaux contre le retour des djihadistes, aux entrées routières de Toulouse. Trois actions menées en faveur d’une campagne contre le possible retour des djihadistes sur le sol français, et à fortiori à Toulouse : « Il est important que les Toulousains prennent conscience du possible retour des djihadistes à Toulouse parce que c’est un danger mortel pour notre peuple, notre ville, la population de la ville de Toulouse, et la population européenne en général. » expliquait Aymeric C., dirigeant de la section toulousaine, lors d’un entretien accordé à Infos Toulouse, le 27 mars. « Ce qui est choquant, c’est que rien ne soit fait pour empêcher le retour des djihadistes sur notre sol, ce qui est choquant, c’est qu’après les attentats du Bataclan et de la Promenade des Anglais, rien ne soit fait pour éviter que de nouvelles tragédies se produisent. »

Génération Identitaire est de retour à Toulouse!

Publiée par Infos-Toulouse sur vendredi 30 mars 2018

Face à face entre Génération Identitaire et l’extrême-gauche toulousaine

Une manifestation qui n’a pas été au goût du DAL, qui s’est exclamé : « Regardez, on a les racistes en face ! ». Les gens venus soutenir la manifestation du DAL, réunis sur la Place du Capitole ce matin-là à l’occasion de la fin de la trêve hivernale pour protester contre les discriminations aux attributions des logements sociaux, ont lancé des invectives indignées, des quolibets à leurs voisins d’en face : « Fachos ! », « On veut pas de vous ici ! ».

Lire aussi : Les Identitaires dans la rue contre le retour des djihadistes

Une indignation que confirme François, un responsable du DAL sur place : « Les identitaires ne sont pas de Toulouse, ou alors, ils se sont trompés de ville. Donc nous, ce qu’on leur répond quand ils crient “on est chez nous”, c’est que non, ils ne sont pas chez eux ici, on tient à le leur dire. La moindre des choses c’est que ce type de groupe soit dissous, et qu’ils dégagent de notre ville. »

Une militante de Génération Identitaire présente sur les lieux a pourtant assuré que le groupe n’était pas au courant de la tenue de la manifestation du DAL, et qu’en aucun cas leur manifestation n’était une « réponse » à ces derniers.

Le groupe Génération Identitaire a finalement été délogé par les forces de l’ordre, sous les applaudissements des manifestants du DAL. L’escorte policière destinée à les faire sortir du bâtiment s’est déroulé dans le plus grand calme, sous les yeux de quelques manifestants du DAL et de quelques étudiants de l’Université Jean Jaurès venus eux-aussi pour une manifestation contre la proposition de Jean-Luc Moudenc de mettre à disposition des salles municipales pour que les étudiants puissent suivre leurs cours.