Le Béhourd prend place dans la cité de Carcassonne

Le Béhourd prend place dans la cité de Carcassonne

647
PARTAGER
Béhourd Carcassonne 2017 Bécuts
Crédit : Bécuts de Gascogne
Le week-end de Pâques, la citadelle de Carcassonne a retrouvé des allures d’antan. Un tournoi de Béhourd, un sport tout droit hérité de la période médiévale, s’y déroulait. 

Samedi 31 mars et dimanche 1er avril avait lieu la deuxième édition du Tournoi de la citadelle, dans la magnifique cité fortifiée de Carcassonne. Une compétition internationale d’un sport encore méconnu mais qui prend de l’ampleur : le béhourd.

Des équipes de toute la France se sont déplacées à ce tournoi dont le cadre s’ajoute à la noblesse du sport. Deux équipes russes avaient également répondu à l’invitation. Ce sont ces derniers, d’ailleurs, qui ont brillé par leur efficacité, leur cohésion, leur brutalité ainsi que par leur humilité. Faisant preuve d’un patriotisme sincère et exemplaire, ils ont notamment sacrifié une de leurs équipes afin qu’elle n’ait pas à affronter ses compatriotes.

Lire aussi : Les Bécuts de Gascogne champion de France de Béhourd

Du côté des résultats, les Russes ont dominé tous leurs combats y compris le All vs All, qui opposait leur deux équipes à toutes les écuries françaises et ce, malgré un sous-nombre évident.

Comment pratique t-on le Béhourd ?

Le béhourd est un sport de combat médiéval, pratiqué en armure traditionnel, où tous les coups sont permis, même s’il comporte quelques règles et un code d’honneur très présent. Les armes et les armures doivent répondre à une obligation de cohérence historique par rapport à une période donnée. Les armes ne sont ni aiguisées ni pointues. Sont autorisées : les épées (à une ou deux mains), les haches et les hallebardes.

béhourd médiéval paris 1410
Paris, 1410.
Crédit : Comité d’historicité du Béhourd français

Les combats peuvent se produire en équipes ou en duel. Dès qu’un adversaire tombe au sol, le round est perdu et il en est éliminé. Chaque combat se déroulent en deux rounds gagnants.

Si une équipe est en sous nombre du fait d’un adversaire blessé, l’équipe adverse met en retrait un de ces combattants, selon le code d’honneur des chevaliers. Il pourra tout de même intervenir si son équipe est en difficulté.

Notre confrère Vincent Lapierre, avait rencontré des adeptes du Béhourd, retrouvez son reportage (à partir de 6:10) :

 

Si vous vous sentez une vocation de chevalier, vous pouvez rejoindre une équipe de béhourd dans votre région en contactant la Fédération française de béhourd sur leur site.

Montjoie ! St Denis !