La Ligue 1 le dimanche pour conquérir de nouveaux marchés

La Ligue 1 le dimanche pour conquérir de nouveaux marchés

280
PARTAGER
ligue 1
Le championnat de France de football de Ligue 1 devrait connaître une métamorphose de taille dès 2020. Les traditionnels matchs du samedi soir risquent de devenir un lointain souvenir pour tous les amateurs de ballon rond. L’objectif ? Récolter plus de fonds de droits TV. 

« Le foot le samedi pour des stades en vie ». C’est l’un des slogans phare que l’on voit régulièrement s’afficher dans les tribunes des stades de football. Et ces banderoles risquent de se multiplier dans les prochaines semaines depuis que la Ligue de football professionnel a annoncé les nouveaux horaires des matchs de Ligue 1 pour la période 2020-2024. En effet, les traditionnels matchs se déroulant simultanément le samedi soir se joueront désormais… le dimanche après-midi. Voici la future programmation annoncée :

Vendredi à 21 heures : 1 match
Samedi à 17 heures : 1 match
Samedi à 21 heures : 1 match
Dimanche à 13 heures : 1 match
Dimanche à 15 heures : 4 matchs
Dimanche à 17 heures : 1 match
Dimanche à 21 heures : 1 match

Didier Quillot, le président de la Ligue de football professionnel a déclaré à propos de ce changement : « Ça permet de mieux remplir les stades, de faire revenir un public nouveau (femmes, familles, jeunes). S’inscrire dans une logique très Ligue 1 = dimanche. On veut un peu comme en Italie et en Espagne avoir un Sunday football. Ça intéresse aussi le marché asiatique parce que 13 heures en France, c’est 20 heures en Asie ».

Vers une fronde en Ligue 1 ?

C’est donc ce que laissait pressentir la programmation du match Nice-Paris SG le 18 mars dernier. Joué à 13 heures le dimanche pour le diffuser en direct en Chine, la Ligue a trouvé un marché juteux et ce, malgré la protestation des supporters locaux, obligé de se rendre au stade dès… 11 heures, s’ils veulent échapper aux traditionnels embouteillages.

Ligue 1 OGC Nice PSG 13 heures
Les supporters niçois ont protesté contre l’horaire du match.

Peu de chances donc que cette décision fasse l’unanimité dans le monde du football. La Ligue ayant décidé ces aménagements sans consulter le public qui garnit chaque semaine les stades français. Difficile de penser que la pilule sera avalé sans contestation, surtout du côté des supporters n’hésitant pas à traverser la France pour représenter ses couleurs.

Les droits TV seront mis aux enchères le 29 mai prochain. Alors que le montant des enchères s’élevait à 762 millions d’euros lors du dernier appel d’offres, la Ligue attend au minimum 1 milliard d’euros de ce nouvel appel d’offres.