Université du Mirail: une réouverture sous tension

Université du Mirail: une réouverture sous tension

569
PARTAGER
université
L'entrée du campus de l'Université Toulouse II-Jean Jaurès, le 9 mai 2018. ©M.V / Infos-Toulouse
Après des mois de blocages, l’Université Jean-Jaurès a ré-ouvert ses portes à son personnel, ce matin du 22 mai. Une rentrée qui s’est déroulée sous la pression de l’intersyndicale.

Mardi 22 mai, à 8 heures du matin. Comme prévu, l’Université Jean Jaurès ouvre à nouveau ses portes au personnel, après plusieurs mois d’un blocage qui a pris fin le 9 mai dernier, par l’intervention des forces de l’ordre. Un dispositif de sécurité a été placé à l’entrée du campus. Des membres du service d’ordre de la faculté opèrent au filtrage des entrées, selon une demande de Richard Laganier, l’administrateur provisoire. Seuls les membres du personnel sont autorisés à entrer, sur présentation d’une pièce d’identité. Pas même les étudiants ne sont autorisés à se rendre sur le campus avant jeudi matin.

Lire aussi : Déblocage de l’Université Jean Jaurès par les forces de l’ordre

Entre la sortie du métro Mirail-Université et le barrage de la sécurité, s’est regroupée une petite foule d’étudiants, de syndicalistes et de militants. Ils veulent rappeler que la mobilisation continue, et distribuent des tracts aux passants.

En milieu de matinée, une quarantaine de personnes avaient réussi à forcer le barrage de sécurité et à s’introduire sur le campus. Plusieurs représentants de l’intersyndicale ont été reçus par Richard Laganier. Durant cette réunion, les syndicats étudiants ont interpellé l’administrateur provisoire sur la présence du dispositif de sécurité à l’entrée du campus, en exigeant la possibilité d’accéder à leurs locaux syndicaux. Ce à quoi M. Laganier a répondu qu’il était de « sa responsabilité d’empêcher à nouveau l’occupation« .

Lire aussi : Une projection interdite aux Blancs à l’Université du Mirail

L’intersyndicale a rejoint à 14 heures la manifestation des fonctionnaires dans le quartier Saint-Cyprien et appelle à manifester mercredi dès 8 heures du matin devant les grilles de l’université.

Lire aussi : Évacuation de Tolbiac : bon débarras !

La rédaction d’Infos-Toulouse.