Edouard Philippe à Toulouse : le Capitole devient capitale

Edouard Philippe à Toulouse : le Capitole devient capitale

809
PARTAGER
Edouard Philippe
Capitole de Toulouse
Le Premier ministre Edouard Philippe délocalisera son cabinet ce mercredi 6 juin à Toulouse, jusqu’au vendredi. Durant ces trois jours, tous les services de Matignon déménagerons de la capitole au Capitole.

Après le Lot et le Cher, c’est la troisième fois qu’Edouard Philippe délocalise le cabinet de Matignon ce mercredi 6 juin. Pour la première fois, c’est une grande ville qui a été choisie : Toulouse, la ville de Jean-Luc Moudenc.

Ce dernier sera l’hôte principal du Premier ministre. Les deux hommes ont siégé sur le même banc à l’Assemblée nationale, sous l’étiquette LR, une étiquette que Jean-Luc Moudenc détient toujours.

Lire aussi : Bilan de la police municipale sous l’ère Moudenc

Le Premier ministre, qui logera à la préfecture, couvrira de nombreux et divers sujets: le quartier du Mirail, les communes, la prison de Seysses, les maisons de retraites… Il devrait rencontrer les syndicats de police, désireux d’aborder le manque d’effectifs et les violences rencontrées sur le terrain. Quelques ministres seront également ponctuellement du séjour, notamment Agnès Buzyn, ministre de la Santé, Muriel Pénicaud du Travail, et Jean-Michel Blanquer de l’Éducation Nationale. Outre ces questions abordées, Edouard Philippe et Jean-Luc Moudenc devraient signer le « contrat de la maîtrise de la dépense locale » à l’échelle de l’agglomération toulousaine.

Un important dispositif policier est prévu pour cette venue, si bien que tous les congés posés sur cette période par les policiers toulousains ont été annulés. 400 policiers devraient être mobilisés en permanence.

Lire aussi : Des effectifs supplémentaires réclamés par les syndicats de policiers toulousains

Le programme de la visite

Le Premier ministre devrait arriver à l’hôtel de ville du Capitole ce mercredi soir, à 19h15. Il devrait s’exprimer devant la presse vers 20h30, après un entretien avec le maire, Jean-Luc Moudenc.

Jeudi matin, à 10 heures, il se rendra dans le quartier du Mirail, à la médiathèque du Grand M, avant de visiter le forum du « développement économique et emploi des quartiers ».

Lire aussi : La « Fête à Macron », le nouveau punching-ball

Après un déjeuner avec les membres du Conseil départemental de Haute-Garonne, il s’entretiendra avec les maires de la métropole. C’est à l’issue de cet entretien que le contrat de dépense locale devrait être signé.

En fin d’après-midi, vers 16h45, il visitera avec la ministre de la Santé Agnès Buzyn, l’EHPAD la Bastide à Beauchalot.

À 18h30, le Premier ministre se rendra à Grenade, où il rencontrera « en privé », les adhérents de La République En Marche, à la salle Jean Mermoz.

Il dînera enfin avec les acteurs du secteur aéronautique du département au sein de l’entreprise Rossi Aéro.

Lire aussi : Mouvement Radical 31: Jean-Jacques Bolzan élu malgré les soupçons de fraude

Vendredi, la journée démarrera avec la visite à Colomiers de Safran Nacelles, en compagnie de la ministre du Travail Muriel Pénicaud, et de la secrétaire d’Etat chargée des Personnes Handicapées Sophie Cluzel.

S’en suivra un entretien avec Carole Delga, présidente de la région Occitanie. La convention du Plan d’Investissement dans les Compétences (PIC) avec la région devrait être signé à l’issue de cet entretien.

L’après-midi à 14 heures, il se rendra au centre de détention de Seysses, en compagnie de la Garde des Sceaux et ministre de la Justice Nicole Belloubet. Dans le thème de la réinsertion par l’emploi, il visitera les ateliers mis en place par les entreprises au sein du centre de détention. La visite s’achèvera à 16 heures par une réunion du Groupement d’évaluation départemental sur le thème de la radicalisation.

Mathieu Vergez