Les incontournables de la braderie de Toulouse

Les incontournables de la braderie de Toulouse

310
PARTAGER
braderie
Crédit photo : Le père Duchesne
La braderie de Toulouse débarque pour trois jours, de jeudi à samedi. Infos-Toulouse a concocté un échantillon de commerçants incontournables pour cette édition 2018. 

Il y en a pour tous les goûts. Des sous-vêtements fabriqués en France aux cravates anglaises, d’un stock de livres pour combler sa bibliothèque aux violettes toulousaines, la braderie de Toulouse permet à 800 commerçants sédentaires de l’hyper-centre de pouvoir étaler ses produits à des prix cassés.

Lire aussi : Faire ses cadeaux… à la Barque des Apôtres

Organisée depuis six ans par la ville de Toulouse, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Toulouse et la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de la Haute-Garonne, les stands s’étendent du boulevard de Strasbourg jusqu’au secteur des Carmes.

Une braderie pour être à la mode

braderie
Crédit photo : N.B/Infos-Toulouse

Pour s’habiller de la tête aux pieds à des prix abordables, les badauds auront l’occasion de s’arrêter rue de Boulbonne, à deux pas de la place Saint-Georges. Au 31, le Slip Français propose une sélection de ses meilleurs produits : sweats, slips, boxers, maillots de bain féminins, sous-vêtements, fabriqués en France selon les spécialités locales qu’offrent la diversité des régions de l’hexagone. Créée en 2011, la marque a réussi à s’implanter dans les plus grandes villes françaises, séduisant les jeunes à travers la mode et les plus anciens pour sa qualité et son engagement à produire au plus près de ses clients.

braderie
La carte des lieux de fabrications des produits du Slip Français. Crédit photo : N.B/Infos-Toulouse
Lire aussi : « Lex », des cadeaux esthétiques et originaires du Lauragais 

Ouvert depuis 22 ans en haut de la rue Alsace-Lorraine, Alfred Wood résiste à l’expansion de la boutique du Stade Toulousain. Amoureux de la mode britannique à la sauce mods, casual ou hipster, quelques chemises, cravates, polos et t-shirts attireront l’oeil du badaud sur le trottoir, avant de les attirer au fond de la boutique vers les vestes harrington, incontournables dans le milieu rock à la fin du XXe siècle.

braderie
Crédit photo : N.B/Infos-Toulouse

Des saveurs locales aux livres anciens

À l’approche du Capitole, Les trésors de violette exposera ses objets de décoration : vases, cadres, magnets ou fleurs artificielles. Mais c’est surtout la violette qui sera mise à l’honneur. La fleur sera déclinée en plusieurs saveurs : l’orangette fabriquée en Corrèze, la guimauve produite à Vacquiers (Haute-Garonne) ou les bêtises de Cambrai venue des zones septentrionales de l’hexagone.

Crédit photo : N.B/Infos-Toulouse
Lire aussi : Un nouveau marché aux livres, tous les vendredis, place Saint-Pierre

Avant de rejoindre la Garonne, via la rue Pargaminières, la librairie le Père Duchesne s’installera sur plus de dix mètres de long pour présenter tout un panel de livres d’art ou de littérature du XXe siècle. Des plus grands classiques aux trouvailles inattendues, de la biographie d’Antoine Blondin aux livres historiques sur les Pyrénées, un large échantillon est proposé aux amoureux du livre.

braderie
Crédit photo : Le père Duchesne
Lire aussi : Grande Braderie de Toulouse : La parole est aux participants

Nicolas B.