« Ô Toulouse ! » Claude Nougaro a immortalisé sa ville

« Ô Toulouse ! » Claude Nougaro a immortalisé sa ville

1331
PARTAGER
Claude Nougaro aurait eu 89 ans, ce 9 septembre 2018, si la maladie ne l’aurait pas emporté un certain jour de mars 2004. Retour sur le parcours et l’oeuvre d’un artiste qui a marqué la chanson française. 

Né le 9 septembre 1929 au Boulevard d’Arcole, à Toulouse, fils du premier baryton de l’Opéra de Paris et d’une musicienne, premier prix de piano au conservatoire, Claude Nougaro, le chantre de la cité palladienne meurt le 4 mars 2004 à Paris. Son souvenir habite encore et toujours les rues, le toit du Capitole et les esprits des Toulousains.

Pour célébrer le 85e anniversaire de sa naissance, le 9 septembre 2014, une statue de bronze à taille réelle, œuvre de l’artiste Sébastien Langloys, a été inaugurée devant des centaines de Toulousains. Quatre ans plus tard, après avoir été enlevée de son socle cet été pour cause d’entretien, de nombreux toulousains ou touristes se prennent au jeu de se prendre en photo à ses côtés.

Quatorze ans après sa disparition, il reste dans la mémoire collective ses textes écrits pour Edith Piaf, Jacqueline François, Marcel Amont ; sa consécration avec la très connue Cécile, ma fille ; ses inspirations de jazz… La transcendance de sa voix aux accents du sud est descendue des toits du Capitole, où Claude Nougaro y a interprété Nougayork, en 1987.

Le 4 mars 2004, Claude Nougaro décède à Paris, emporté par un cancer du pancréas, laissant une œuvre immense, petite partie du patrimoine toulousain.

Nul n’a pu chanter aussi bien notre ville.