Face à la polémique, Civitas répond

Face à la polémique, Civitas répond

1409
PARTAGER
Un visuel partagé par Civitas, un slogan « Français déchristianisés = pays dégénéré », un chimpanzé percé sur tout le visage et la pyramide du Louvre en arrière plan, il n’en fallait pas plus pour déclencher une vive polémique sur les réseaux sociaux. Le porte-parole de Civitas Toulouse s’explique. 
Une semaine pour se faire connaître. C’est l’exploit réalisé par la section toulousaine de Civitas, lancée officiellement le 15 septembre dernier. Elle est désormais au cœur d’une polémique depuis que le compte officiel du mouvement catholique a relayé un visuel attribué à cette toute jeune section.

Ni une, ni deux, les médias locaux ont sauté sur l’occasion pour opérer des tentatives d’interprétations de l’image, grâce notamment aux experts des réseaux sociaux,  pas franchement très neutres. Contacté par Infos-Toulouse, Jean, porte-parole du mouvement et parmi les concepteurs de ce visuel, précise avoir voulu « trouver un message décalé pour
exprimer la dégénérescence de notre société française ». Un terme qui ne plaît guère à ses opposants. Jean précise sa définition de dégénéré : « C’est une personne ou un corps social qui a
perdu une certaine intégrité ».
Lire aussi : L’abbé Grosjean prêche pour l’engagement en politique des catholiques
« L’intégrité perdue par notre pays est surtout culturelle, morale et spirituelle. S’écartant du Christ et de tout ordre, le français d’aujourd’hui, et même l’homme d’aujourd’hui, veut se construire seul, sans Dieu et Ses lois les plus naturelles. Par cette dynamique, l’homme oublie progressivement son histoire et ses racines, ne cherche plus le vrai bonheur pour lequel il est fait, et tant à être un simple consommateur décérébré. Revenir au Christ est le remède à cette dégénérescence », précise Jean.

Le chimpanzé, symbole de la dégénérescence ? 

Autre source de polémique présente sur l’affiche, le chimpanzé grimé en punk, reconnaissable à sa crête et ses nombreux piercings. Si La Dépêche y voit une référence à l’immigration massive, Jean écarte toute référence éthnique. « Le singe est une manière décalée d’exprimer la dégénérescence intellectuelle. Le singe est proche de l’Homme par ces ressemblances physiques, mais il n’est pas doué d’intelligence, bien que son instinct soit très développé ». On a voulu exprimer que le singe n’a pas la capacité de comprendre le réel et de le transformer comme l’Homme ».

Quant à la pyramide du Louvre, présente en arrière-plan du visuel, elle évoque « l’aspect froid et technocrate » de la société actuelle. « Cette pyramide est géométriquement parfaite mais elle n’est pas belle. De la même manière, les technologies inondent notre vie, tout en laissant nos aspirations profondes sur leur faim. »

Civitas désormais à Toulouse

Le mouvement politique « dans le sens thomiste du terme », comme ils tiennent à le préciser a pour objectif « de favoriser le bien commun qui s’exprime par l’intégrité morale et spirituelle de chacun des membres de la société ». Mouvement politique mais surtout catholique, au centre de Civitas règne avant tout le Christ. « Nous voulons ramener à Lui », explique le porte-paroleÀ la question : « êtes-vous de l’extrême droite ? », Jean répond : « Extrême droite est un terme signifiant une relation avec quelque chose qui serait au centre. Quel est ce centre ? Qui l’a défini ? Pour nous, le centre c’est le Christ, et nous sommes au milieu avec Lui. »

Lire aussi : Quand saint Dominique s’établissait à Toulouse

civitas

À Toulouse, la section a donné son premier rendez-vous le 15 septembre dernier, réunissant un noyau d’une quinzaine de personnes. Au programme, prières, formations et actions. « Nous prions ensemble, nous nous formons sur la doctrine sociale de l’Église et nous faisons différentes actions cohérentes avec cette doctrine ».

Propos recueillis par Nicolas B.