Un militaire toulousain perd la vie au Mali

Un militaire toulousain perd la vie au Mali

999
PARTAGER
militaire
Crédit photo : Ministère des Armées
Un militaire français est décédé au Mali, jeudi matin, lors de travaux de maintenance sur un camion logistique. Abdelatif Rafix était basé au 14e régiment d’infanterie de soutien logisitique parachutiste de Toulouse.

C’est un pneu qui a accidentellement explosé, projetant violemment le caporal Abdelatif Rafik au sol. Le militaire français âgé de 23 ans est décédé la nuit dernière, a annoncé la ministre des Armées, Florence Parly, lors d’une conférence de presse sur le thème du plan famille, mis en œuvre en faveur des troupes. Il était engagé comme pilote de camion logistique au Mali, dans le cadre de l’opération Barkhane.

Le caporal était membre du 14e régiment d’infanterie de soutien logistique parachutiste de Toulouse. Dans un communiqué, l’Armée de terre détaille l’accident : « Vers 18 heures (heure locale, ndlr), alors que le caporal se trouvait avec deux de ses camarades dans l’atelier et qu’il procédait à des actes de maintenance sur un camion logistique, un pneu a accidentellement explosé. Le caporal Rafik a été projeté violemment au sol ». Immédiatement pris en charge par les secours, il est décédé quelques minutes plus tard. Ses deux camarades ont été placés sous surveillance médicale.

Un militaire aux « grandes qualités humaines »

Né le 15 septembre 1995, le jeune homme s’était engagé à l’âge de 18 ans en tant que volontaire de l’Armée de terre. Il avait été envoyé en mission extérieure au Liban en septembre 2015, en tant que gestionnaire des approvisionnements. Abdeltaif Rafik s’était distingué, selon l’Armée de terre, pour son « excellent travail » et « ses grandes qualités militaires et humaines ». Nommé caporal en octobre 2016, il avait été envoyé en opération en République centrafricaine, avant d’être mobilisé dans le cadre de l’opération Barkhane, au Mali. Il était entre temps revenu en France en décembre 2017 en tant que militaire de l’opération Sentinelle. Il y séjournait de nouveau depuis le 3 octobre en tant que pilote de camion logistique. 4500 militaires français sont actuellement mobilisés au Sahel dans le cadre de l’opération Barkane.

Lire aussi : Frappes dans la Douma : la guerre médiatique contre la Syrie

De nombreuses personnalités politiques locales ou nationales ont tenu à saluer la mémoire du militaire.