L’Occitanie et Toulouse à l’honneur du Tour de France

L’Occitanie et Toulouse à l’honneur du Tour de France

188
PARTAGER
tour de france
Le parcours de l’édition 2019 du Tour de France a été dévoilé officiellement, jeudi. Les coureurs parcourront les artères de Toulouse durant deux étapes, au milieu d’une semaine entière en Occitanie. 

Plus de dix ans après, les plus célèbres coureurs du monde déambuleront dans les rues toulousaines. Le programme du Tour de France 2019 a été dévoilé par le directeur Christian Prudhomme, jeudi 25 octobre 2018 et l’Occitanie est particulièrement à l’honneur. tour de france

Du 15 a 24 juillet, la Grande boucle sera donc dans la région, arrivant à Albi le 15 pour une journée de repos, avant de rejoindre Toulouse le 17, où le sprint final devrait se jouer sur le boulevard Lascrosses à hauteur de Compans Caffarelli. « Techniquement, c’est le site le plus adapté », a déclaré Jean-Luc Moudenc. Le lendemain, les coureurs partiront du Stadium en direction de Bagnères-de-Bigorre (Hautes-Pyrénées) pour s’attaquer aux Pyrénées.

Le Tour de France en plein cœur du Mirail

Petite originalité de cette étape, le tour passera sous les fenêtres des immeubles de Bagatelle. Après un fort lobbying de l’association Média Pitchounes qui demandait l’organisation du départ dans le quartier sensible du Mirail. Finalement, à défaut d’avoir l’espace suffisant, l’étape s’élancera du Stadium, sur l’île du Ramier avant de rejoindre Bagatelle.

« Nous mettre au travail, nous avons neuf mois pour préparer cette fête, a annoncé le maire de la Ville rose. Il y aura de nombreux événements en amont avec les associations notamment et nous serons prêts pour accueillir cette épreuve si populaire. » 

Lire aussi : Une association pour défendre les supporters toulousains

Une fois dans les Pyrénées, les cyclistes entameront un contre-la-montre à Pau, avant de partir à l’assaut du Tourmalet au départ de Tarbes. Le 21 juillet, les coureurs relieront Foix (Arièges) à Limoux (Aude) avant d’avoir une journée de repos à Nîmes et le lundi suivant.

« Un demi-million de retombées économiques »

Le maire Jean-Luc Moudenc s’est réjouit de l’accueil du Tour de France. Il estime les retombées économiques du Tour à « un demi-million d’euros pour notre territoire ». Des retombées qui pourraient doubler grâce à la journée de repos prévue à Albi, le 16 juillet, les plus fidèles parmi le public restant une journée supplémentaire dans la région.

Le premier magistrat se félicite également de la reconnaissance qui est faite à la ville. « Accueillir le Tour c’est aussi reconnaître notre savoir-faire toulousain en matière d’accueil de grands évènements sportifs, savoir-faire que nous confortons, après un Euro 2016 exceptionnel, en préparant d’autres rendez-vous majeurs, notamment la Coupe du Monde de rugby en 2023 ou les Jeux Olympiques de Paris 2024. En 2019, Toulouse s’inscrira, grâce à la petite Reine, en tête du peloton des villes sportives. »

La rédaction d’Infos-Toulouse.