Une purge et de l’ultra-violence au programme d’Halloween ?

Une purge et de l’ultra-violence au programme d’Halloween ?

595
PARTAGER
Purge
Le message a été diffusé sur Snapchat.
À Toulouse comme dans d’autres villes de France, des messages circulent sur les réseaux sociaux pour appeler à « la purge », le soir du 31 octobre dans les quartiers. Principalement visés : les policiers. 

Blague ou appel à l’émeute ? Toulouse n’est pas épargné par les messages diffusés depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux appelant à une « purge ». Les jeunes nés « entre 1999 et 2004 » sont appelés à « s’habiller tout de noir, se cagouler, s’armer, voler et attaquer les voitures de police ». Un message qui a reçu un certain écho dans les quartiers où s’en prendre aux policiers est devenu monnaie courante. Une menace prise au sérieux par les pouvoirs publics.

Lire aussi : Dans certains quartiers, tuer du « flic » n’est plus un tabou

À l’origine, l’appel semble trouver sa source dans les quartiers de Grenoble (Isère). Un individu a été placé en garde à vue après avoir reconnu sur Twitter être l’auteur de cette « blague » et a avoué avoir été dépassé par les événement. Il a été placé en garde à vue.

https://twitter.com/AissaAskip/status/1056872743289978881
Le ministère de l’Intérieur a porté plainte. Le directeur de la sécurité publique (DDSP) de la Haute-Garonne, Nelson Bouard, indique quant à lui « qu’une enquête est en cours au niveau national pour déterminer si l’auteur du message parti de Grenoble est à l’origine de tous les appels y compris celui de Toulouse. De toute façon, poursuit-il, nous sommes très attentifs à ce qui pourrait se passer lors de cette soirée du 31 octobre, sans lien d’ailleurs avec la soirée d’Halloween. Nous serons vigilants et présents s’il y a des incidents ».

Participer à la purge, mode d’emploi

Dans un français minimaliste, l’auteur du message donne plusieurs consignes pour mener à bien les expéditions. « Soyez armés ». Mortiers, battes de baseball, pistolets à bille… « ou pas », poings américains, tout est bon pour s’en prendre aux victimes, principalement visés, les policiers : « Si vous croisez une voiture de chmits, faites lui la misère, pas de pitié ». Mais ils ne seront pas les seuls dans le collimateurs des délinquants. « Tout vol est permis » : téléphone, scooter, vélo ou voiture, les agressions risquent de se compter par dizaines si le message est suivi dans les faits.

Lire aussi : Venez tester le meilleur de la simulation d’agression !

Tout le monde n’est pas autorisé à participer à cette expédition. « Les 2004, 2003, 2002, 2001, 2000, 1999 sont autorisés à jouer, pas plus grands, pas plus petit », soit des jeunes âgés entre 14 et 19 ans. Et pas question de mélanger les genres. « Les meufs ne sont pas autorisés à venir ».

purge
Le message entier diffusé sur Snapchat.