Le coût de fonctionnement de la région Occitanie a augmenté d’un milliard...

Le coût de fonctionnement de la région Occitanie a augmenté d’un milliard d’euros

1127
PARTAGER
région
La réforme des régions adoptée en 2015 devait permettre de réduire les dépenses publiques liées au fonctionnement. Si l’objectif est loin d’être atteint, l’Occitanie fait figure de mauvais élève. 

Les budgets de fonctionnement des nouvelles régions ont explosé et l’Occitanie se retrouve aujourd’hui à la tête du classement des régions les plus coûteuses. Comment en est-on arrivé là alors même que l’objectif affiché de cette fusion des régions voulue par François Hollande était de réaliser des économies ?

Coût d’une séance plénière en Occitanie : 137 170 € par jour

En fusionnant les anciennes régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon sans diminuer le nombre d’élus, la nouvelle région Occitanie s’est alors retrouvée avec un nombre d’élus si important (158) que ni l’hôtel de région à Toulouse ni celui à Montpellier ont la capacité d’accueillir les séances plénières du nouveau conseil régional.

Lire aussi : La gouvernance de Carole Delga de plus en plus critiquée

Résultat des courses, ces séances ont donc lieu généralement au Parc des Expositions de Montpellier. Or cette délocalisation a un prix, et pas des moindres puisque, désormais, le coût d’une seule journée de séance plénière s’élève à 137 170 € !

Selon la présidente de la région, Carole Delga (PS), le coût des séances plénières s’élèverait à 400 000 € par an. Il faut dire qu’à chaque fois il faut tout déplacer : les élus, les dossiers, la climatisation, les moquettes, etc…

Des trajets qui ont explosé

Qui dit fusion de régions dit des régions plus grandes et donc des déplacements plus longs. Entre 2015 et 2016, le nombre de kilomètres effectués par les agents de la région Occitanie aurait augmenté de 78 % !

Lire aussi : L’Aquarius subventionné par la région Occitanie

Même constat du côté des élus, qui pour certains doivent faire huit heures de route par jour pour seulement trois heures de réunion. Les frais de déplacement des élus s’élèverait à 646 000 euros en 2017.

Harmonisation des primes par le haut

Avant la fusion, les agents des régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées ne possédaient pas le même système de prime. Il a donc fallu harmoniser ces primes avec la fusion, et les harmoniser, bien entendu, par le haut.

Lire aussi : Opération « transparence » plutôt opaque à la Région

Résultat des courses, la région Occitanie a déboursé près de 5,5 millions d’euros par an.

Lengadoc Info