Lauren Southern piège une ONG pro-migrants aux pratiques malhonnêtes

Lauren Southern piège une ONG pro-migrants aux pratiques malhonnêtes

321
PARTAGER
Lauren Southern
Lauren Southern dans Bordeless. Capture d'écran.
Dans un documentaire réalisé par la journaliste Lauren Southern, la directrice d’une ONG pro-migrants explique comment elle apprend à ces derniers à mentir en se faisant passer pour des chrétiens persécutés afin de pouvoir gagner l’Europe.

Après Farmlands, film traitant du sort des fermiers blancs d’Afrique du Sud, Lauren Southern nous livre un nouveau documentaire choc, cette fois au sujet des activités d’une ONG (organisation non gouvernementale) apportant une aide juridique aux migrants. Grâce à une équipe infiltrée, une vidéo rapporte les propos de la directrice d’Avocates Abroad, Ariel Ricker. Cette ONG a ainsi permis à plus de 15 000 migrants d’entrer sur le territoire de l’Union européenne durant l’année dernière.

Lire aussi : Opération « Stop Migrants » dans les Alpes : entretien avec Aymeric

Et les déclarations de la directrice sont édifiantes sur les pratiques ayant cours au sein de l’ONG pour faciliter cette immigration extra-européenne. Ainsi, Ariel Ricker avoue que les futurs demandeurs d’asile sont formés pour mentir lors des entretiens avec la police aux frontières. Il est alors préconisé aux migrants musulmans de se faire passer pour des chrétiens persécutés afin que leur demande d’asile soit plus facilement acceptée.

Jouer la carte chrétienne 

Pour rendre les mensonges des migrants plus convaincants, la directrice d’Advocates Abroad n’hésite pas à leur conseiller de prendre leur rôle à coeur : « Je leur dis que c’est de la comédie, tout cela, c’est de la comédie… pour qu’ils réussissent, ils doivent jouer leur rôle au théâtre ».

Ariel Ricker ne manque pas de mépriser le personnel de l’EASO (European Asylum Support Office) dont la mission est de filtrer les migrants. Lors de l’entretien en immersion, elle les décrit comme « stupides ». Parmi les pistes de ruses enseignées, il est aussi question de capitaliser sur les sympathies chrétiennes de la Grèce, pays orthodoxe. Au point même d’inciter les migrants à prier pendant les auditions avec les services de l’immigration pour paraître plus crédibles.

Informé de l’existence de ces méthodes, le HCR (Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés) s’est dit « alarmé par ces rapports ».

Par ailleurs, cet extrait vidéo sur cette pratique malhonnête de la part de l’ONG Advocates Abroad fait partie d’un projet de film documentaire porté par Lauren Southern intitulé Borderless (NDLR : « sans frontières ») et qui porte sur la crise migratoire européenne.

Breizh Info.